Le mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré, selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique. La moyenne mondiale des températures sur la planète a atteint 16,6 degrés Celsius.

Un texte de Laurent Therrien

Il s'agit d'une hausse de 0,8 degré par rapport au record précédent, établi en 1998. « C'est un écart significatif. Nous n'avons jamais rien vu de tel » explique le climatologue Jake Crouch, responsable de l'étude.

L'Agence américaine océanique et atmosphérique précise dans son rapport que le mois de juillet 2015 aura été le plus chaud depuis 1880, date des premiers relevés météorologiques.

« La Terre se réchauffe plus vite que jamais »

C'est en Afrique, en Amérique du Sud et dans l'océan Pacifique que les températures ont le plus augmenté au cours du dernier mois.

Le réchauffement climatique causé par les activités humaines est la principale cause de la hausse des températures mondiales, selon l'Agence. Mais le phénomène climatique El Niño en est aussi partiellement responsable, puisqu'il réchauffe les eaux de surface du Pacifique.

« Il ne faut pas oublier que la moyenne des températures mondiales, ce n'est qu'un nombre qui cache des réalités beaucoup plus alarmantes », rappelle le chercheur Jake Crouch. La fonte des glaces, la hausse du niveau de la mer et des sécheresses de plus en plus intenses sont directement causées par l'augmentation des températures.

Selon leurs prédictions, tout indique que 2015 sera l'année la plus chaude de l'histoire.

Les scientifiques prévoient que la température mondiale continuera de grimper dans les prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires