Ce sont les Canadiens qui choisiront le 19 octobre, avance prudemment le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau. Mais oui, il leur demande de le porter à la tête d'un gouvernement majoritaire, a-t-il laissé tomber après avoir tergiversé autour de la question.

Si la requête peut sembler évidente, certains analystes font valoir, à cinq jours de l'élection, que le chef libéral, en tête des sondages, ne doit pas sembler trop sûr de lui ni encore effrayer ceux que réconforte la perspective d'un gouvernement minoritaire.

Pourquoi, alors que vous prônez la transparence, ne dites-vous pas aux électeurs que vous voulez un gouvernement majoritaire? a demandé une journaliste au chef libéral au cours d'un événement de campagne qui se déroulait mercredi matin à Hamilton, en Ontario.

« Parce que nous savons que ce sont les Canadiens qui vont décider », a répondu d'emblée M. Trudeau, ajoutant qu'ils savaient « très bien qu'ils ont besoin d'un meilleur gouvernement » que le gouvernement Harper.

« Je n'ai pas la surconfiance pour parler de stratégie politique », a-t-il ajouté, se disant convaincu que les Canadiens allaient « prendre la bonne décision ».

Le chef libéral s'est ensuite contenté d'indiquer qu'il travaillait « très, très fort à travers le pays » pour « pouvoir former un gouvernement fort » et « livrer tout ce qui est dans notre plateforme ».

Au terme d'une longue réponse, il a tout de même laissé tomber qu'il visait une majorité.

Avec quatre autres événements à son programme de la journée, Justin Trudeau accélère le rythme de ce sprint de fin de campagne. Toutes ces apparitions publiques se feront en Ontario, champ de bataille crucial pour l'obtention du pouvoir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine