Retour

Kahnawake tente de nouveau d'expulser les non-Mohawks de la réserve

Le conseil de bande de Kahnawake accentue la pression sur les non-Mohawks de la réserve.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

Dans un nouvel avis, le grand chef Joe Norton rappelle à ceux qui ne sont pas Mohawks qu'ils doivent quitter le territoire, car ils enfreignent la loi sur le droit de résidence de la communauté.

Ce n'est pas la première fois que le conseil de bande de Kahnawake lance une telle offensive. Il le fait régulièrement et, chaque fois, cela crée beaucoup de tensions dans la communauté.

Cette fois-ci, c'est le nouveau grand chef de Kahnawake, Joe Norton, qui signe l'avis dans lequel il rappelle à ceux qui ne sont pas Mohawks qu'ils doivent quitter la réserve. Il rappelle aussi aux Mohawks qu'ils pourraient perdre certains droits s'ils vivent avec une personne qui réside illégalement à Kahnawake ou s'ils louent un logement ou une résidence à un non-Mohawk.

Une demande de la communauté, dit le conseil de bande

Le porte-parole du conseil de bande, Joe de la Ronde, soutient que c'est à la demande des membres de la communauté à la suite d'une assemblée publique qu'un tel avis a été émis : « Pour le conseil de bande, c'est la loi. Ce n'est pas plaisant, mais c'est la loi. C'est simplement un avis pour rappeler aux personnes qui n'ont pas le droit de vivre à Kahnawake qu'elles devraient quitter la réserve ».

M. De la Ronde souligne que la loi vise avant à tout à assurer la survie de la communauté et à protéger la culture mohawk. Il affirme que la vaste majorité des membres de la communauté appuie le conseil de bande.

Selon le conseil de bande, plus d'une cinquantaine de personnes, au maximum une centaine, seraient menacées d'éviction. Maintenant que cet avis a été émis, le conseil de bande enverra prochainement des avis écrits aux personnes visées.

Parallèlement, sept résidents de Kahnawake, menacés d'expulsion, poursuivent le conseil de bande devant les tribunaux. Ils contestent la loi sur le droit de résidence adoptée par la communauté au début des années 1980.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine