Retour

Kathleen Wynne admet qu'elle ne remportera pas l'élection

À cinq jours de l'élection en Ontario, la première ministre sortante et chef du Parti libéral, Kathleen Wynne, a annoncé samedi qu'elle croit que son parti ne formera pas le prochain gouvernement. Elle a aussi appelé les électeurs à voter pour le plus de députés libéraux possible pour éviter un gouvernement progressiste-conservateur ou néo-démocrate majoritaire.

« Le 7 juin, les électeurs vont élire un nouveau gouvernement. Je ne sais pas qui les électeurs vont choisir, c'est leur choix, mais je suis assez certaine que ce ne sera pas moi. Vendredi, je ne serai plus la première ministre de l'Ontario », a dit Kathleen Wynne au bord des larmes lors d'un point de presse à l'École élémentaire francophone Jeanne-Lajoie, à Toronto.

« La raison pour laquelle je suis émue, c'est qu'il s'agit des enfants derrière moi, de leur avenir et du type de province dans laquelle ils vont vivre », a poursuivi la candidate libérale.

La popularité des libéraux est au plus bas dans les sondages et le parti pourrait même perdre son statut de parti officiel à Queen's Park si la dégringolade se confirme le 7 juin et qu'il n'arrive pas à obtenir au moins 8 sièges de député.

Ne pas donner « carte blanche » à un autre parti

La première ministre sortante a ajouté que les électeurs ne font pas confiance aux progressistes-conservateurs et qu'ils sont inquiets à l'idée d'un gouvernement néo-démocrate.

« Les gens veulent du changement, mais ils croient en l'Ontario et à la direction que prend la province. Pour cette raison, de nombreux électeurs s'inquiètent du fait de donner carte blanche à Doug Ford ou au NPD », a affirmé Kathleen Wynne.

Kathleen Wynne n'a pas voulu préciser si elle restera chef du Parti libéral après l'élection.

« Je pense qu'on va voir ce qui se passe. Je ne peux pas vous dire ce que ce processus impliquera exactement. » Elle a ajouté qu'elle poursuivra ses efforts pour aider à faire élire le plus de libéraux possible.

« Kathleen Wynne a abandonné le combat »

La chef du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath, n'a pas tardé à réagir à l'annonce de la chef libérale.

« Kathleen Wynne a abandonné le combat contre les coupures de Doug Ford. Et la demande qu’elle a faite aujourd’hui – pour un gouvernement minoritaire –, c’est pour qu’on lui permette de continuer à exercer du pouvoir à Queen’s Park – option que les électeurs et électrices ont d’ores et déjà rejetée », dit la chef du NPD par voie de communiqué.

Elle « joue un jeu dangereux », ajoute Andrea Horwath.

Selon elle, voter pour des candidats libéraux n'entrainerait pas un gouvernement minoritaire, mais un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire. « Nous ne pouvons pas nous permettre les coupures draconiennes de M. Ford », insiste-t-elle.

En campagne dans la région d'Ottawa samedi, le chef du Parti progressiste-conservateur, Doug Ford, n'a pas directement réagi à l'annonce de Kathleen Wynne. Lorsque des journalistes lui ont posé des questions à ce sujet lors d'un point de presse, il a préféré parler de sa plateforme et attaqué le NPD.

« L’Ontario a besoin de changement. Mais ce qui est encore pire que Kathleen Wynne, dix fois pire, c’est Andrea Horwath et son parti radical », a-t-il dit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine