Retour

Kendrick Lamar, Taylor Swift et The Weeknd se distinguent aux Grammy

Le rappeur américain Kendrick Lamar et le Canadien The Weeknd ont dominé le 58e gala des prix Grammy, qui a eu lieu au Staples Center de Los Angeles lundi soir, mais Taylor Swift a reçu le prestigieux prix de l'album de l'année pour 1989.

La chanteuse américaine a également remporté les prix Grammy du meilleur album pop vocal et du meilleur vidéo musical pour Bad Blood. Elle a également fait une performance pour l'ouverture du gala.

Le prix de l'enregistrement de l'année a été accordé à Uptown Funk, de Mark Ronson et Bruno Mars.

Sans surprise, Kendrick Lamar a mis la main sur le Grammy du meilleur album rap pour To Pimp a Butterfly, l'un des grands succès de 2015. Parmi ses 11 nominations, le rappeur américain a remporté cinq prix, dont quatre ont été octroyés hors d'ondes.

En plus de dominer la soirée, Kendrick Lamar a offert une prestation endiablée, digne de la haute qualité artistique qu'est To Pimp a Butterfly, qui évoque les violences contre les Noirs aux États-Unis.

Le Canadien The Weeknd a reçu deux Grammy, celui de la meilleure prestation R'n'B pour Earned It (Fifty Shades Of Grey) et du meilleur album urbain contemporain pour Beauty Behind the Madness.

Le groupe américain Alabama Shakes a remporté trois Grammy, soit ceux de la meilleure prestation rock et de la meilleure chanson rock pour Don't Wanna Fight, et du meilleur album de musique alternative pour Sound and Color.

Le Britannique Ed Sheeran a remporté le prix de la chanson de l'année pour Thinking Out Loud. Il a aussi reçu celui de la meilleure performance solo pour la même pièce.

Le chanteur canadien Justin Bieber a remporté, avant le gala, le prix du meilleur enregistrement dance, grâce à sa collaboration sur la pièce Where Are U Now avec Skrillex et Diplo.

Un autre Canadien, le rappeur Drake, était en nomination pour cinq trophées, dont ceux de la meilleure prestation rap pour Back to Back et du meilleur album rap pour If You're Reading This It's Too Late, mais il a mordu la poussière pour ces distinctions.

Les Grammy, qui récompensent les artistes de la musique pop, rock, jazz, country et électronique américaine, ont eu lieu un lundi cette année, une nouveauté, puisque le gala est traditionnellement présenté le dimanche. Pour la cinquième année consécutive, LL Cool J en assurait l'animation.

Des prestations relevées

Après quatre ans d'absence sur la scène des Grammy, Adele a chanté All I Ask, une pièce coécrite par Bruno Mars, qui l'a d'ailleurs présentée. Parions qu'Adele règnera en reine l'an prochain, puisque son disque 25 n'était pas admissible au gala cette année.

John Legend, Demi Lovato, Luke Bryan, Meghan Trainor et Tyrese Gibson ont souligné la carrière de Lionel Ritchie, l'interprète des succès Easy, Hello et Brick House. En grande forme, le chanteur de 66 ans est venu les rejoindre sur scène pour interpréter All Night Long.

Little Big Town, Justin Bieber (avec Skrillex et Diplo), Alabama Shakes, Hollywood Vampires - un groupe formé d'Alice Cooper, Johnny Depp et Joe Perry d'Aerosmith qui a rendu hommage à Lemmy Kilmister de Motörhead - et Pitbull ont également offert des performances.

Des hommages aux grands disparus

Chaque année, les Grammy rendent hommage aux artistes disparus. Lady Gaga a piloté un hommage à David Bowie, mort en janvier dernier. Ce numéro était ambitieux, comme l'avaient promis les producteurs du gala, et à l'image de l'icône du rock.

Portant un costume digne de Ziggy Stardust et accompagnée de nombreux effets spéciaux et de danseurs, Lady Gaga, les cheveux orange, a interprété un pot-pourri de l'œuvre de Bowie, en l'occurrence Space OddityChangesSuffragette CityRebel RebelFashionFameLet's Dance et Heroes.

Notons que le guitariste Nile Rodgers, réalisateur de Let's Dance et de Black Tie White Noise de Bowie, a accompagné la chanteuse.

Glenn Frey, le cofondateur des Eagles récemment mort, a eu droit à un hommage de ses collègues Don Henley, Bernie Leadon, Timothy B. Schmit et Joe Walsh, ainsi que de son grand ami, le chanteur Jackson Browne.

Le musicien de blues B.B. King, mort en mai 2015, a aussi eu droit à un hommage, gracieuseté de Bonnie Raitt et de Gary Clark Jr.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards