Retour

Kevin Anderson s'offre Roger Federer et une place en demi-finales à Wimbledon

Roger Federer, tenant du titre et huit fois champion à Wimbledon, a été surpris en quarts de finale par Kevin Anderson, mercredi, dans un marathon de cinq manches âprement disputées. Le Sud-Africain l'a emporté 2-6, 6-7 (5/7), 7-5, 6-4 et 13-11 en 4 h 13 min.

Après une première manche à sens unique, tout s'est compliqué pour le Suisse. Il a gagné la deuxième de justesse, et on pensait qu'il avait fait le plus dur. Anderson était condamné à gagner les trois suivantes.

Federer a obtenu une balle de match à 5-4 dans la troisième manche, mais a raté cette chance de clore rapidement en faisant un « bois » sur son revers.

Le 10e jeu de la troisième manche a été particulièrement disputé, et Anderson s'en est finalement sorti pour égaliser à 5-5.

Le numéro deux mondial a ensuite fait des erreurs en coup droit pour laisser son adversaire remporter la troisième manche avec un as.

La dernière fois que Federer avait perdu une manche sur le gazon de l'All England Club, c'était il y a deux ans, dans sa demi-finale perdue en cinq manches contre le Canadien Milos Raonic.

Les manches 2 et 3 ont duré chacune 52 minutes.

Kevin Anderson a retrouvé son service, passant de 55 % à 86 % de réussite à sa première balle, et a été nettement plus précis. Il a réussi 13 coups gagnants contre 4 fautes directes.

Il a gagné logiquement la quatrième manche de façon plus convaincante en 32 minutes, face à un adversaire qui a peut-être voulu garder l'énergie pour la manche décisive.

Une cinquième manche interminable

Les deux hommes ont très bien joué, mais aucun n'a réussi à se démarquer dans la cinquième et ultime manche. Ils se sont suivis jusqu'à 9-9.

Puis c'était 10-10, grâce à des jeux blancs des deux joueurs, encore très affûtés au service après 4 heures d'efforts.

Une double faute de Federer, sa première du match, à 30-30, a toutefois offert le 23e jeu à son adversaire, qui a remporté ce duel au sommet sur son service tout de suite après.

La défaite de Federer est d'autant plus une surprise qu'Anderson ne lui avait pas pris une manche en quatre confrontations. Mais les deux hommes ne s'étaient jamais affrontés en grand chelem ou sur gazon.

À Wimbledon, le lauréat de 20 titres du grand chelem n'avait pas perdu avant les demi-finales depuis 2013 et sa défaite dès le 2e tour face à l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky.

« C'est comme ça contre les grands serveurs. On n'est jamais vraiment en sécurité, même avec des balles de bris qui peuvent faire toute la différence, a commenté Federer après le match. Quand on ne les exploite pas, trois heures plus tard, on peut se retrouver dans cette situation à se demander pourquoi on a perdu. »

« Il a très bien joué mais je pense ne pas l'avoir assez poussé. C'est pour cela que je ne mérite pas de gagner », a-t-il reconnu.

Kevin Anderson affrontera en demi-finales le gagnant du duel entre Milos Raonic et l'Américain John Isner, disputé plus tard mercredi.

Plus d'articles