Retour

L'accord de paix russo-américain accueilli prudemment en Syrie

Alors que le gouvernement syrien approuve l'accord de cessez-le-feu conclu vendredi soir entre Washington et Moscou pour mettre fin à la crise qui secoue le pays depuis plus de cinq ans, l'opposition affiche des réserves quant à ses chances de réussite.

Selon l'agence officielle Sana, le régime syrien a approuvé l'entente, précisant qu'il « y aurait une cessation des hostilités dans la ville d'Alep [dans le nord du pays] pour des raisons humanitaires ».

Alors que l'accord doit entrer en vigueur lundi, les forces du régime s'efforcent entretemps de gagner le maximum de terrain. Les affrontements se sont d'ailleurs intensifiés samedi à Alep. Trente personnes ont été tuées dans des bombardements menés par des hélicoptères du régime sur les zones rebelles de la ville.

Des avions suspectés d'être syriens ou russes ont en outre bombardé des villages tenus par les rebelles le long de leurs routes de ravitaillement. Les rebelles ont annoncé prévoir une contre-offensive.

Plus tôt dans la journée, le Haut comité des négociations (HCN), qui rassemble les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion syrienne, avait exprimé son scepticisme quant à la potentielle implication de Damas dans l'application du cessez-le-feu.

« Nous voulons que la Russie persuade le régime d'appliquer l'accord. Nous ne nous attendons pas à ce que le régime le fasse de plein gré », a indiqué samedi Bassma Kodmani, membre du HCN. « La Russie [...] détient toutes les cartes entre ses mains. », a-t-elle ajouté.

De leur côté, les rebelles modérés de l'Armée syrienne libre (ASL) ont déclaré qu'il y avait peu de chances que le nouvel accord de paix USA-Russie ait un véritable effet sur le cours du conflit.

Fares al Bayouch, qui dirige la Division du nord de l'ASL, a déclaré que la Russie et la Syrie n'avaient pas respecté le dernier accord et que les chances de réussite de la nouvelle trêve étaient les mêmes que celles de la dernière.

Un tournant

La trêve, conclue vendredi, prévoit la démilitarisation d'Alep, deuxième ville de Syrie, en collaboration avec certains groupes de rebelles qui devront rompre tous leurs liens avec la faction syrienne d'Al-Qaïda.

Washington et Moscou, qui soutenaient des groupes de rebelles différents depuis le début du conflit en 2011, cherchaient depuis plusieurs mois à renouveler leur collaboration dans le but de trouver une solution durable contre le terrorisme dans la région.

L'accord, qui doit entrer en vigueur lundi, vise également à faciliter les opérations humanitaires, notamment le passage des convois dans des zones ravagées.

Le début de la trêve coïncidera avec l'Aïd el-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice.

Le gouvernement turc s'est réjoui de l'adoption de l'accord de paix. Dans un communiqué transmis samedi, les autorités turques se sont déclarées « satisfaites » de cet accord qui permettra « d'acheminer plus facilement une aide humanitaire ».

L'administration Erdogan a aussi promis de poursuivre ses efforts pour trouver « une solution politique au conflit » afin que les Syriens puissent « vivre dans une paix durable ».

Syrie : l'engrenage de la guerre

Malgré l'entente sur le cessez-le-feu, les bombardements ont continué non seulement à Alep, mais aussi à d'Idlib, une ville contrôlée par les rebelles syriens. Des avions de combat ont touché samedi un marché très fréquenté, tuant au moins 58 personnes, dont des femmes et des enfants, selon des secouristes et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les secouristes extraire des corps inertes des décombres du marché d'Idlib, dans le nord-ouest syrien.

Un habitant et des secouristes disent penser qu'il s'agit d'avions russes volant à haute altitude et qui se distinguent des hélicoptères syriens qui évoluent plus près du sol.

Depuis 2011, la guerre en Syrie a fait plus d'un demi-million de morts ainsi que des millions de déplacés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine