Retour

L'accord de Paris sur le climat désormais assuré d'entrer en vigueur

Le Parlement européen a approuvé, à la suite d'une procédure accélérée, la ratification de l'accord de Paris sur le climat par l'Union européenne (UE). Son approbation par une large majorité de députés européens permettra une entrée en vigueur rapide de l'accord mondial de lutte contre le réchauffement climatique.

« Vous avez maintenant une opportunité de faire l'histoire en aidant à mener le monde vers un meilleur futur », a exhorté le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dans un discours prononcé devant les députés européens réunis à Strasbourg, juste avant le vote.

Le discours a porté ses fruits puisque 610 députés ont voté en faveur de l'accord contre seulement 38 qui s'y sont opposés.

Après les États-Unis, la Chine et l'Inde, principaux pollueurs de la planète, l'UE va ainsi pouvoir notifier sa ratification à l'ONU dans les prochains jours, en même temps que les pays européens qui auront finalisé d'ici là leurs ratifications au niveau national. Il devrait entrer en vigueur un mois après sa ratification.

L'accord de Paris vise à limiter le réchauffement de la planète « nettement en-dessous de 2°C » en 2100 par rapport à l'ère pré-industrielle et s'engage à « poursuivre les efforts » pour le limiter à 1,5°C.

L'accord enjoint en conséquence ses signataires à un efforts collectif pour plafonner « aussitôt que possible » les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) puis, dans la seconde moitié du siècle, à atteindre « un équilibre » entre les émissions et l'absorption du CO2 par les « puits de carbone » que sont, par exemple, les forêts, grâce à une « réduction rapide » des GES.

L'accord, négocié en décembre dernier, se doit d'être entériné par des pays totalisant au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre émises sur la planète pour entrer en vigueur.

Le total des ratifications déposées à l'ONU jusqu'ici atteint 52 % des rejets de gaz. Le seuil de 55 % serait atteint avec les dépôts des ratifications prévus de sept pays de l'UE, soit : Allemagne, Autriche, France, Hongrie, Slovaquie, Malte, Portugal.

L'accord se devait également d'être entériné par au moins 55 pays, mais cette condition est d'ores et déjà atteinte.

 Devant l'urgence d'agir, le Parlement européen a procédé en accéléré puisque normalement les 28 États membres doivent déposer leurs ratifications simultanément au terme de procédures qui peuvent s'avérer lourdes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque