Retour

L'acidification du Pacifique s'accentue au large des États-Unis

L'acidité des eaux du Pacifique le long de la côte nord-ouest américaine atteint des niveaux records selon des chercheurs de l'Université Oregon State, qui ont publié une étude dans la revue Scientific Reports. Le ph dans certains secteurs y est plus bas que la moyenne des océans de la planète et il met en péril l'écosystème de certaines espèces marines.

Un texte de Geneviève Milord

Les chercheurs ont mesuré l'acidification des eaux pendant trois ans à l'aide de capteurs installés près de la côte sur 1000 kilomètres depuis le nord de la ville de Newport en Oregon jusqu'au sud de la baie de Monterey en Californie. Ils ont constaté que le ph de l'eau de mer le long de la côte se chiffre à 7,4 par endroit alors que le ph moyen des océans de la planète est à 8,1. Il s'agit du plus bas niveau de ph jamais enregistré à la surface de l'eau, soutient Francis Chan, écologiste maritime et directeur de la recherche.

Selon les scientifiques, les données confirment que l'acidité observée dans les profondeurs de l'océan se retrouve maintenant à la surface de l'eau.

C'est l'industrie des huîtres qui a lancé l'alarme la première en voyant la difficulté de ses mollusques à se reproduire. « Le crabe dormeur et récemment le saumon coho ont été ajoutés à la liste des espèces vulnérables à l'acidité », raconte Francis Chan.

« Il y a 10 ans, notre attention était tournée vers les coraux dans les tropiques qui s'effritaient, aujourd'hui l'acidification a des impacts réels près de chez nous. »

La recherche met aussi en lumière la dissolution sévère de la coquille d'escargots de mer dans les eaux de la Californie.

Le nord-ouest du Pacifique est naturellement plus vulnérable à l'acidité en raison de la remontée d'eau, un phénomène océanographique. Cette remontée a lieu lorsque de forts vents marins poussent l'eau de la surface des océans laissant ainsi un vide où peuvent remonter les eaux du fond de la mer et avec elles une quantité importante de nutriments. « C'est une bonne chose, car ça crée un écosystème riche, mais il y a aussi un côté négatif, car cela fait remonter l'acidité des profondeurs », explique Francis Chan.

Les scientifiques soutiennent que l'acidification des océans est causée par l'action humaine. Ils exhortent les décideurs de la planète à multiplier les initiatives afin de réduire les gaz à effet de serre.

Plus d'articles

Commentaires