Regain de tension au Proche-Orient après la mort de 16 Palestiniens. Plus de 1,2 milliard de catholiques du monde entier ont célébré Pâques, la fête la plus importante pour les fidèles. Les rebelles syriens acceptent de quitter l'enclave de la Ghouta orientale. Petit résume de l'actualité que vous avez peut-être manquée en ce week-end pascal.

Week-end sous haute tension au Proche-Orient

Alors que des milliers de Palestiniens ont enterré samedi les 16 victimes des affrontements de la veille avec l’armée israélienne, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a rejeté toute critique visant l’armée et un usage disproportionné de la force. Israël a rejeté la demande du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et de la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, de mener une enquête indépendante sur l'usage de munitions réelles. La manifestation organisée le long de la frontière entre Gaza et l'État hébreu vendredi a fait, en plus des 16 morts côté palestinien, 1400 blessés, dont la moitié par des tirs à balles réelles.

LIRE LA SUITE »

Les derniers rebelles de la Ghouta acceptent de quitter l'enclave syrienne

Les rebelles syriens ont accepté dimanche, selon une ONG et la télévision d'État, d'évacuer la dernière poche qu'ils tenaient dans la Ghouta orientale, ancien bastion insurgé aux portes de Damas, dont la reconquête totale marquerait une victoire retentissante pour Bachar Al-Assad. Samedi, le régime avait promis de poursuivre les combats pour reprendre l'ultime enclave insurgée de la Ghouta. Pour faire pression sur les pourparlers en cours, les forces progouvernementales avaient consolidé leur présence autour de Douma.

LIRE LA SUITE »

Le pape prie pour les victimes « sans défense » à Gaza et en Syrie

Le pape François a lancé un vibrant appel dimanche à ce que cesse « l'extermination en cours » en Syrie et a prôné « la réconciliation en Terre sainte », théâtre vendredi d'affrontements meurtriers, dans son traditionnel message de Pâques. Le président américain Donald Trump a utilisé son moyen de communication favori pour souhaiter de joyeuses Pâques au peuple américain, avant de menacer le Mexique, sur Twitter, de déchirer l'entente de libre-échange s'il ne freinait pas le passage d'immigrants illégaux vers les États-Unis.

LIRE LA SUITE »

Crise diplomatique sans précédent entre Moscou et l’Occident

Les tensions diplomatiques sont montées d’un cran samedi dans le cadre de la vague d'expulsions croisées liées à l'empoisonnement le 4 mars sur le sol britannique de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Youlia. Au total, plus de 150 diplomates russes ont été expulsés par 26 pays, dont le Canada, les États-Unis, la majorité des États de l'Union européenne et des membres de l’OTAN. Moscou a riposté en prenant des mesures identiques envers un nombre équivalent de diplomates de ces pays.

LIRE LA SUITE »

La station spatiale chinoise se transformera en boule de feu céleste cette nuit

Une défunte station spatiale chinoise rentrera dans l'atmosphère dans la nuit de samedi à dimanche à des vitesses dépassant les 26 000 kilomètres/heure, avant de se désintégrer en une boule de feu céleste. L'Agence spatiale européenne (ESA) qui surveille le déplacement de Tiangong-1 avait auparavant évoqué un intervalle compris entre samedi et dimanche après-midi. La station spatiale abandonnée pèse environ huit tonnes, mais ne devrait pas causer de dégâts en tombant. La Chine promet au contraire un spectacle « splendide », semblable à une pluie de météorites.

LIRE LA SUITE »

L'Agence du revenu du Canada met en garde contre les fraudeurs

Tandis que la période de production des déclarations de revenus bat son plein, l'Agence du revenu du Canada (ARC) prévient les contribuables de se méfier des fraudeurs. Dernièrement, de nombreux citoyens ont reçu des courriels, des appels téléphoniques, des lettres ou des messages textes de nature suspecte, affirmant provenir de l’ARC et exigeant des renseignements personnels.

LIRE LA SUITE »

Employés congédiés : Walmart n'aimait pas la forme du programme d'inclusion

Après avoir licencié, jeudi, ses employés présentant une déficience intellectuelle, Walmart a expliqué samedi qu’elle mettait fin à ce programme d'intégration en raison de sa « forme ». L’entreprise a admis avoir mal géré le dossier et indiqué qu’elle considérait embaucher les ex-participants.

LIRE LA SUITE »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine