Les célébrations de la fête nationale du Québec; les choix du Canadien de Montréal au repêchage amateur 2018 de la Ligue nationale de hockey; un rapport accablant sur la conduite automobile au Québec près des autobus scolaires; la conduite automobile désormais permise pour les Saoudiennes; la question des migrants qui touche tant l'Europe qu'aux États-Unis. Petit résumé de l'actualité que vous avez peut-être manquée cette fin de semaine.

Le Québec célèbre la fête nationale

Les festivités entourant la fête nationale du Québec se sont déroulées ce week-end dans toutes les régions du Québec. Le Mouvement national des Québécois a mis en place plus de 6630 activités, réparties sur 720 sites. Pas moins de 1200 spectacles étaient prévus au programme. Des milliers de personnes ont assisté, samedi soir, au grand spectacle de la fête nationale sur les plaines d'Abraham, à Québec, animé par Gregory Charles, Isabelle Boulay et Garou. Une vingtaine d'artistes ont foulé la scène pour rendre hommage aux Québécois d'hier et d'aujourd'hui qui ont marqué l'histoire.

À Montréal, malgré la pluie, des milliers de spectateurs ont convergé vers la place des Festivals pour assister au spectacle de la Saint-Jean, animé par Guillaume Lemay-Thivierge. Des classiques de la musique québécoise et des chansons plus récentes ont été interprétées par Michel Rivard, Claude Dubois, Brigitte Boisjoli, Klô Pelgag et Vincent Vallières. À Saguenay, le chanteur Paul Piché a éprouvé un malaise lors du spectacle qu'il livrait samedi soir dans l'arrondissement de Chicoutimi. L’artiste a ressenti un malaise alors qu’il interprétait sa troisième chanson, Y'a pas grand-chose dans l’ciel à soir.

Deux défilés regroupant des artistes de plusieurs disciplines auront lieu dimanche soir à Montréal dans le cadre des célébrations. Le Nordet et Le Suroît emprunteront le boulevard de Maisonneuve, l'un en provenance de l'est, l'autre de l'ouest et convergeront vers la place des Festivals. C'est le metteur en scène Louis Tremblay qui a orchestré la préparation des deux défilés, qui partiront à 21 h 15.

Les choix du Tricolore au repêchage 2018 de la LNH

Le Canadien de Montréal a choisi le joueur de centre finlandais Jesperi Kotkaniemi au troisième rang du repêchage 2018 de la Ligue nationale de hockey, vendredi soir. La journée de samedi a été très occupée pour le Canadien. Les Montréalais, qui ont réalisé 10 sélections, ont d'abord jeté leur dévolu sur Jesse Ylonen, Alexander Romanov et Jacob Olofsson au deuxième tour. Ylonen s'est joint au Tricolore à l'issue de la 35e sélection. Le Tricolore a repêché six joueurs de centre samedi, dont le Québécois Samuel Houde au cinquième tour, au 133e rang. Le porte-couleurs des Saguenéens de Chicoutimi, qui n'avait pas fait le voyage à Dallas, est le premier joueur du Québec choisi par le Canadien depuis le défenseur Simon Bourque au sixième tour du repêchage de 2015.

La conduite automobile permise pour les Saoudiennes

Le décret royal levant l'interdiction de conduire pour les femmes en Arabie saoudite est entré en vigueur, dimanche. Cette décision marque une avancée majeure pour ces dernières dans ce royaume ultraconservateur. Elles sont près de 2000 femmes à avoir obtenu un permis de conduire saoudien depuis le début du mois de juin, selon le ministère saoudien de l’Information. Elles seront plus de trois millions d’ici 2020, confirme dans une étude le cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC), basé à Dubaï.

Une jeune Saoudienne nommée Jumana raconte comment la levée de l'interdiction de conduire pour les femmes changera non seulement sa vie, mais aussi celle de ses frères. Étudiante en traduction, elle affirme que l’interdiction de conduire représente un « vrai casse-tête quotidien pour toute la famille ». La femme de 30 ans devra cependant attendre juillet pour mettre la main sur ce document tant attendu, car la seule école de conduite de sa ville, Jeddah, qui offre une formation de 60 heures, affiche complet depuis plusieurs mois.

Conduite automobile au Québec près des autobus scolaires : rapport accablant

Des dizaines de dépassements illégaux par jour, des automobilistes qui prennent des risques délibérés ou qui ignorent la loi : des caméras de surveillance installées sur 13 autobus scolaires dans 8 régions du Québec prouvent que les contrevenants sont encore trop nombreux. C’est le principal constat du projet pilote réalisé sur la question.

Le rapport de Bus Patrouille, l’entreprise qui a mené le projet, montre des résultats sans équivoque : il y a en moyenne 3,8 dépassements illégaux par autobus, par jour.

Bras de fer européen autour de la crise des migrants

Les dirigeants de 16 pays européens ont essayé dimanche à Bruxelles d'apaiser les tensions dans l'Union européenne face au défi migratoire, encore illustrées par un bras de fer autour du navire transportant des migrants, auquel l'Italie et Malte ont refusé samedi l'accostage. L'objectif affiché par Bruxelles est d'éloigner le spectre de décisions unilatérales, à l'image de celle de Rome de fermer ses ports aux navires d'ONG secourant des migrants, comme l'Aquarius il y a peu et maintenant le Lifeline et ses 230 passagers, en attente d'une solution dans les eaux internationales.

La France et l'Espagne, avec l'appui de Berlin, ont présenté à leurs partenaires européens l'idée d’ouvrir des « centres fermés » sur les côtes européennes pour gérer les migrants qui débarquent de la Méditerranée. La proposition a été discutée dimanche, tout comme celle avancée par le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, proposant d'introduire un quota de migrants économiques par pays, assorti de sanctions pour les États membres refusant d'accueillir des réfugiés et d'une refonte des procédures de Dublin, qui suppose le renvoi des migrants dans le pays d'arrivée. Cette réunion informelle a été organisée à la dernière minute par la Commission européenne pour désamorcer ce dossier éminemment sensible avant le Conseil européen des 28 et 29 juin.

Élections en Turquie : le président Erdogan reconduit au pouvoir

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a remporté la présidentielle au premier tour. Il obtient un nouveau mandat de cinq ans avec des pouvoirs considérablement renforcés. « D'après les résultats, il apparaît que Recep Tayyip Erdogan a remporté la majorité absolue des voix valides », ce qui lui permet d'être réélu au premier tour, a indiqué le chef du Haut comité électoral (YSK) à Ankara. M. Güven a indiqué que 97,7 % des voix avaient été enregistrées dans le système informatique du YSK, précisant que les bulletins qui n'avaient pas encore été comptabilisés n'étaient pas en nombre suffisant pour priver M. Erdogan de sa majorité absolue.

Manifestations en appui aux migrants aux États-Unis

Des manifestants se sont rassemblés samedi dans plusieurs villes américaines pour protester contre la politique de séparation des enfants et des parents à la frontière. Ces manifestations surviennent quelques jours après que les autorités américaines eurent reculé sur cette mesure en raison du tollé général qu'elle avait soulevé. Un groupe de 25 élus démocrates ont visité un centre de détention à McAllen, au Texas. Selon eux, aucun signe ne démontre clairement que le système fédéral tente de réunir les familles. Ils ont dit avoir vu des enfants dormir derrière les barreaux, sur un plancher en ciment, sous des couvertures de mylar.

L’envoyée spéciale de Radio-Canada au Texas, Sophie Langlois, a pu assister vendredi au point de presse de trois sénateurs démocrates qui ont visité les installations de Tornillo, au sud d'El Paso, où a été installé un camp de tentes qui peut détenir jusqu’à 4000 enfants de migrants illégaux séparés de leur famille.

Elle rapporte que les sénateurs ont voulu faire savoir aux enfants que « la planète entière regarde ce qui se passe ici. Désormais, l’énergie de toute l’Amérique est concentrée sur une mission : vous sortir de cette prison. »

Bonne semaine!

Plus d'articles