La cause impliquant la bâtonnière suspendue Lu Chan Khuong et le Barreau du Québec sera entendue sur le fond à partir du 7 octobre. Six jours d'audience sont prévus, selon ce qui a été déterminé entre les parties vendredi au palais de justice de Québec.

L'avocat de la bâtonnière, Me Jean-François Bertrand, précise qu'il est « exceptionnel » de pouvoir procéder aussi rapidement en Cour supérieure. « Nous voulions procéder le plus rapidement possible pour que la bâtonnière puisse avoir enfin une décision au fond par rapport à la validité, la légalité des décisions qui ont été prises à son encontre », explique Me Bertrand.

Rappelons que la bâtonnière a été suspendue par le Conseil d'administration du Barreau après que certains médias aient révélé qu'elle avait fait l'objet d'une plainte pour vol à l'étalage dans un magasin Simons à Laval. Mme Khuong a par la suite admis au Barreau s'être prévalue d'un programme de non-judiciarisation dans ce dossier.

Me Khuong insiste n'avoir « jamais volé quoi que ce soit ».

Au terme de l'audience de vendredi, les deux parties ont convenu de déposer tous les dossiers liés à la cause au plus tard le 2 octobre.

Me Bertrand a également déposé une requête en disqualification à l'encontre de l'avocat du Barreau, qu'il juge inhabile à représenter son client.

L'avocat de Mme Lu Chan Khuong a l'intention de faire témoigner l'avocat de la partie adverse en raison de propos tenus publiquement selon lesquels sa cliente aurait pu être aussi impliquée dans évènement survenu dans un autre magasin Simons. Or, mis à part quelques rares exceptions, un avocat ne peut pas être témoin et avocat dans un même procès.

Le juge Bernard Godbout doit statuer sur cette requête le 29 septembre.

Par ailleurs, le Barreau a laissé tomber sa requête pour obtenir les documents d'enquête de la Maison Simons. Les témoins du magasin Simons seront appelés à la barre pendant le procès.

Plus d'articles

Commentaires