Retour

L'afflux de demandeurs d'asile est-il si inhabituel?

La hausse du nombre de demandeurs d'asile haïtiens en provenance des États-Unis a fait les manchettes ces derniers jours. Ces chiffres sont-ils si inhabituels pour le Canada?

Les migrants qui traversent illégalement la frontière canado-américaine dans l'espoir d'obtenir le statut de réfugié sont plus nombreux depuis l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis. Cependant, si ces chiffres sont exceptionnels par rapport aux dernières années, ils le sont moins si on regarde à plus long terme le nombre de demandeurs d'asile au Canada.

Si le nombre d’arrivées se poursuivait au même rythme, le Canada pourrait recevoir environ 36 000 demandes d’asile cette année, soit l’équivalent de 2008, rappelle Stephan Reichhold, directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes.

C’étaient alors des Mexicains qui affluaient au Canada. À eux seuls, ils ont déposé en 2008 quelque 9000 demandes de statut de réfugié.

L’année suivante, le gouvernement Harper a imposé un visa aux ressortissants mexicains, ce qui a fait chuter le nombre de demandes. Cette exigence vient d’être levée et les organismes d'aide aux demandeurs d’asile se préparent déjà à une nouvelle vague en provenance du Mexique.

Comparativement à ce que vivent d’autres pays, le nombre de réfugiés accueillis au Canada est minime, précise Stephan Reichhold. « En 2015, la Suède a reçu plus de 160 000 demandeurs d’asile, pour une population comparable à celle du Québec », ajoute-t-il.

L'afflux de migrants à la frontière canadienne n'est pas nouveau, on en parle depuis plusieurs mois, mais c'est la décision de les héberger au stade olympique qui a semé l'émoi.

« C’est l’image du stade olympique qui a frappé l'imaginaire », croit Stephan Reichhold. « Les gens pensent qu’on va y mettre 50 000 Haïtiens, ce qui est une aberration. »

Selon l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, les demandeurs d'asile au Canada en 2017 proviennent majoritairement du Nigeria, de la Turquie, d'Haïti, du Pakistan et de la Colombie.

Source : Agence des Nations unies pour les réfugiés

Les réfugiés au Canada

Le nombre de demandes d'asile correspond au nombre de personnes qui ont entrepris les démarches pour rester au Canada. Mais le processus pour obtenir une réponse peut être assez long.

Depuis les cinq dernières années, dans environ 60 % des cas, la Section de la protection des réfugiés a conclu après analyse du dossier que le demandeur d’asile a qualité de réfugié. Près de 30 % des demandes sont rejetées et 4 % des demandeurs d’asile abandonnent les procédures.

Le nombre de réfugiés admis au Canada correspond donc au nombre de demandeurs dont la démarche a été jugée recevable, souvent plusieurs années après le dépôt de leurs documents.

Au pays, c'est l’Ontario qui accueille le plus grand nombre de réfugiés. En 2014, cette province a accueilli plus de la moitié des réfugiés admis au pays.

Le Québec est la deuxième destination la plus populaire, une tendance qui se maintient depuis plusieurs années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine