Retour

L'Allemagne veut s'inspirer de sa réunification pour accueillir les réfugiés

L'Allemagne célèbre aujourd'hui l'anniversaire de sa réunification en se rappelant les défis du passé pour mieux relever ceux du présent, dans un contexte d'afflux sans précédent de réfugiés.

« Le réservoir d'expériences » du cheminement passé vers un pays unifié peut rendre les Allemands « plus forts dans la situation actuelle », a déclaré aujourd'hui le président de la République Joachim Gauck, à Francfort-sur-le-Main. « Utilisons ce souvenir comme un pont », a-t-il proposé.

« En 1990 aussi on pouvait légitimement se demander : sommes-nous à la hauteur du défi? Il n'y avait pas non plus d'exemple historique pour servir d'orientation, mais des millions de personnes ont tout même pris ce défi à bras le corps », a-t-il ajouté.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a elle aussi appelé ses concitoyens, plus tôt cette semaine, à retrouver l'impulsion de la réunification pour faire face à l'arrivée de jusqu'à un million de migrants cette année.

« Nous ne devons pas baisser les bras, mais au contraire œuvrer à ce que cela soit possible. C'est ce que nous pouvons apprendre de notre histoire en Allemagne », a-t-elle déclaré.

Comme la réunification, l'arrivée des réfugiés marque un tournant pour la société allemande, estime la chancelière.

Mme Merkel établit même un parallèle entre l'assistance des autres pays européens à l'époque de la réunification et la nécessité de faire face au défi de la migration en collaboration. En 1990, les partenaires et voisins de l'Allemagne ont rendu possible la réunification, et aujourd'hui encore, face à la crise des réfugiés, « nous l'Allemagne ne pourrons pas régler cela seuls, mais seulement tous ensemble en Europe [...] et avec le reste du monde », a-t-elle dit.

La majorité des Allemands considèrent que la réunification a été un succès. Des différences entre l'est (RDA, communiste) et l'ouest (RFA, capitaliste) demeurent toutefois tenaces. Le chômage dans l'est, par exemple, est plus élevé que dans l'ouest, au point où la région s'est graduellement dépeuplée et n'abrite aucune des grandes entreprises allemandes. Des contestataires et des marginaux de l'ancienne Allemagne de l'Est perçoivent ainsi la réunification comme une simple annexion de la RDA à l'Ouest.

C'est par ailleurs dans l'est que les actes de violence contre les demandeurs d'asile ont été les plus nombreux ces derniers mois.

Le président de la République et la chancelière allemande sont tous deux originaires de l'est.

C'est la chute du mur de Berlin, en 1989, qui a sonné le glas de la séparation des deux Allemagnes et la réunification a été achevée un an plus tard, le 3 octobre 1990. Depuis, les Allemands célèbrent le 3 octobre leur fête nationale, appelée « jour de l'Unité allemande ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine