Retour

L'armée américaine lance des frappes aériennes contre l'EI en Libye

L'aviation américaine a bombardé lundi des positions du groupe armé État islamique (EI) dans la ville de Syrte, à la demande du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale.

Ces frappes représentent un nouveau chapitre dans l'offensive américaine contre le groupe djihadiste.

Le premier ministre libyen Fayez Seraj a expliqué à la télévision que des avions américains ont bombardé le fief de Syrte, sur la côte de la Méditerranée. Les forces américaines ne seront pas déployées au sol.

Les frappes ciblées visaient des chars et des blindés du groupe armé, au moment où on s'inquiète de plus en plus de la menace qu'il représente en Europe et de sa capacité à inspirer des attaques dans la région.

À Washington, le Pentagone a confirmé ces frappes et a précisé qu'elles avaient été autorisées par le président Barack Obama.

Il s'agit des premières frappes aériennes américaines en Libye depuis le mois de février.

Les États-Unis ont estimé, plus tôt cette année, qu'il y a environ 6000 combattants du groupe armé en Libye, dont certains arrivés de Syrie. Les forces du groupe seraient toutefois en déclin depuis quelques mois, notamment en raison de l'offensive des milices locales et des forces américaines.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a dit la semaine dernière que les djihadistes pourraient bientôt être chassés de leur dernier bastion.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine