Incitation à la violence, arrogance, commentaires racistes : Donald Trump s'attire les foudres de plusieurs groupes aux États-Unis et à l'étranger. La Chine est l'une de ses cibles favorites depuis le début de la campagne républicaine. À l'écouter, il semblerait que plusieurs des problèmes aux États-Unis soient liés au géant asiatique. Une position qui ne gêne en rien les Chinois qui, étonnamment, aiment le côté non-conformiste du personnage.

Yavn Côté

  Un texte d'Yvan Côté

Sur toutes les tribunes et dans plusieurs discours, le candidat républicain martèle inlassablement le même message : « Faisons des États-Unis une grande nation! » Et pour y arriver, la solution est simple, promet le milliardaire : c'est en rapportant les millions d'emplois perdus au profit de la Chine.

Trump utilise le déficit commercial entre les deux pays pour montrer à quel point l'Amérique industrielle n'est plus ce qu'elle était. « Le déficit commercial des États-Unis avec la Chine a été de 400 milliards de dollars l'an dernier », crie-t-il à qui veut l'entendre.

Un gouffre énorme que le candidat à la présidence s'engage à renverser, sans toutefois offrir d'explications sur la façon dont il s'y prendra.

Un discours agressif qui fait la marque de commerce de l'homme d'affaires et qui plaît à ses partisans.

Réactions en Chine

À l'autre bout de la planète, les Chinois sont aussi nombreux à suivre ses discours. Plus de 9 millions d'internautes se sont branchés pour suivre les résultats des votes lors du premier super mardi. Ils sont intrigués par les commentaires du milliardaire et se demandent s'il peut vraiment devenir président des États-Unis.

« C'est un être ridicule », dit un passant dans les rues de Pékin. « Un politicien sans culture », ajoute une autre.

Pour sa part, Wu Xiaobo, une femme de 37 ans, admire sa passion et souligne le contraste avec les politiciens chinois.

Malgré l'arrogance de ses propos, Donald Trump a bizarrement la cote dans le pays de Mao. Il faut dire qu'en Chine, les gens d'affaires qui ont du succès sont grandement admirés. Beaucoup de personnes ont visionné la populaire émission de télévision The Apprentice, où l'on voyait Trump mettre à pied ses stagiaires.

En fait, selon de nombreux analystes politiques en Chine, Donald Trump risque d'améliorer les relations entre les deux pays s'il est élu président. Ces observateurs rappellent que Trump est habitué à conclure des ententes, tout comme les Chinois.

Selon Zha Xiaogang, un chercheur à l'Institut des études internationales de Shanghai, Hillary Clinton est beaucoup plus problématique. Elle est moins irrévérencieuse, mais « elle est une politicienne d'expérience qui défendra, d'abord et avant tout, les intérêts américains ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine