Le cancer aura eu raison de Denis Richard, l'un des plus grands artistes acadiens décédé lundi à l'âge de 55 ans au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Natif de Petit Rocher au Nouveau-Brunswick, Denis Richard a célébré ses 40 ans de vie artistique en 2014.

C'est en 1979 qu'il se fait remarquer en remportant le Gala provincial de la chanson de Caraquet dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète. Il passe aussi par le festival international de la chanson de Granby, en 1993, où il remporte la 25e édition.

En tant qu'auteur-compositeur-interprète, Denis Richard a fait sa marque auprès d'innombrables artistes de sa génération et de ceux qui l'ont suivi, avec sa plume et son style folk, rock cajun.

Il sort « C'est mieux comme ça » et plusieurs autres chansons.

Denis Richard a, entre autres, fait sa marque aux côtés de Zachary Richard avec la chanson Cap Enragé qu'ils ont coécrite. Cette chanson est devenue l'un des grands succès de Zachary Richard.

Son talent à pondre de belles chansons aura aussi servi à des artistes comme Jean-François Breau, Annie Blanchard ou encore Roch Voisine.

D'une scène à l'autre

Connu comme l'un des plus grands auteurs-compositeurs acadiens, il sera aussi comédien.

Il a également sorti deux albums pour des pièces de théâtre, « Laurie ou la vie de galerie » et « Les Défricheurs d’eau ».

En 2012, la maladie lui joue un mauvais tour. Un spectacle hommage avait réuni la communauté artistique pour le soutenir dans sa lutte contre le cancer.

Il revient sur scène avec grand enthousiasme après avoir craint une rechute du cancer.

Après une rémission, le retour de Denis Richard sur disque était très attendu. Depuis sa sortie en Acadie à l’été 2015 et à Montréal dans le cadre du Coup de cœur francophone en novembre 2015, son 4e album « Chansons et autres flâneries... » connaît un bon succès, autant dans les ventes que dans les palmarès.

Un homme qui a touché son entourage et ses fans

Carol Doucet, l’agente et amie de Denis Richard est peinée par la nouvelle : « C’est sûr que Denis Richard c’est vraiment un des plus grands artistes de la chanson en Acadie. On le savait malade depuis très longtemps, on se prépare toujours à ça parce qu’on savait que ça s'en venait, mais c’est un grand choc pour toute la communauté acadienne et musicale ».

Lorsque Jean-François Breau a appris la nouvelle du décès de Denis Richard, il était dans sa voiture et son premier réflexe a été de mettre de ses chansons pour l’écouter.

La voix nouée, il parle avec émotion de Denis Richard : « Moi je perds un ami, c’est sûr, il y a plein de gens autour de lui qui ont le sentiment de perdre un ami, un être entêté, enflammé souvent, mais surtout passionné, mais c’est plus loin que ça, Denis Richard s’en va et on perd une plume et un interprète exceptionnel.Du côté de Diane Losier, comédienne et amie de longue date de Denis Richard, c'est du pareil au même. Elle dit qu'il faut continuer à célébrer l'immense contribution qu'il a fait pour la musique en Acadie.

« Il a laissé une trace immense, et je ne pense pas qu'on ne le réalise encore », explique-t-elle. « On va écouter sa musique pendant bien longtemps, parce que c'est un de nos grands paroliers [en Acadie]. »

Zachary Richard a perdu « un cher ami, un frère »

« C'est incontestable que Denis Richard était l'un des plus, sinon le plus talentueux des auteurs-compositeurs de sa génération, alors on est tous en deuil et pour longtemps. [...] Je lui souhaite un bon voyage et j'attends les retrouvailles [...] », dit-il avec émotion.

Il se remémore la « belle plume » de Denis Richard, avec qui il a travaillé à plusieurs reprises. Denis et Zachary Richard ont co-écrit Ce Médaillon l'an dernier, chanson-titre du documentaire Toujours Batailleur.

En août 2016, il fait une tournée de 8 spectacles au Québec en 1ère partie de Jacques Michel, un moment qu’il chérit. Jacques Michel dit ceci au sujet de Denis : « Ses chansons sont des perles : beaux textes, belles mélodies. Il est un excellent guitariste et il est aussi bon comédien que musicien. »

Plus d'articles

Commentaires