Retour

L'aspirant chef du NPD Jagmeet Singh dit partager les valeurs des Québécois

Le turban et le kirpan que porte le candidat à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jagmeet Singh témoignent de son appartenance à la communauté sikhe, mais les Québécois auraient tort d'y accorder trop d'importance, estime-t-il. Il note que certains de ses adversaires politiques ont des positions « inquiétantes », même s'ils ne portent pas de signes religieux ostentatoires.

Pour le moment député provincial en Ontario, dans la circonscription de Bramalea–Gore–Malton, M. Signh est bien connu dans cette province. Cependant, il l'est beaucoup moins ailleurs au pays, bien qu'on parle de lui comme d'une étoile montante du NPD.

« Je partage les mêmes valeurs que les Québécois », a-t-il insisté jeudi sur le plateau de l’émission 24|60, à l’occasion de sa toute première entrevue télévisée menée entièrement en français, une langue qu'il « aime beaucoup ».

Il a assuré qu’il n’existe aucun conflit entre ses valeurs religieuses et ses positions politiques : « Il n’y a pas de problème, pour moi, parce que je suis un néo-démocrate et que toutes mes valeurs sont des valeurs progressistes ».

« Je porte un turban et j’ai des cheveux longs, a-t-il dit. [...] C’est quelque chose de normal, pour moi. […] Oui, j’ai des signes religieux, mais ce qui est plus important que ça, c’est quelles sont mes valeurs. Des valeurs progressistes, sociales-démocrates. Je veux lutter pour la justice sociale. »

La question du port du niqab lors des cérémonies de prestation du serment de citoyenneté avait beaucoup nui à la campagne du NPD à l’occasion des dernières élections fédérales. Malgré cela, Jagmeet Singh défend encore aujourd’hui la position qu’avait adoptée son chef de l’époque, Thomas Mulcair.

« C’est une question compliquée ici, parce qu’il y a des enjeux particuliers au Québec à cause de la Révolution [tranquille], et je comprends ça, a-t-il dit. Je ne pense pas que ce soit l’enjeu le plus important pour le Québec. Je pense que les Québécois ont l’esprit ouvert. […] Je pense que l’État n’a pas le droit de dire aux femmes ce qu’elles doivent porter ou non. Je pense que c’est aux femmes de décider. »

M. Singh participera le 27 août prochain à Montréal à un débat en français opposant les candidats à la direction du NPD.

Entre-temps, cet admirateur avoué de Roch Voisine, né dans la communauté torontoise de Scarborough de parents immigrants pendjabis, dit vouloir continuer à approfondir ses connaissances sur le Québec et sur les enjeux qui touchent ses résidents.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine