Le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort à l'âge de 76 ans, a annoncé sa famille.

Stephen Hawking, le célèbre astrophysicien britannique, est décédé mardi à l’âge de 76 ans.

Certainement l’un des plus grands génies de la physique depuis Albert Einstein, M. Hawking souffrait depuis de nombreuses années de la maladie de Lou Gherrig, et était confiné à un fauteuil roulant depuis des décennies.

Né le 8 janvier 1942 – le même jour que Galilée – , Stephen Hawking occupait la chaire Newton à l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni. L’homme consacrait entre autres du temps à retravailler les théories d’Einstein sur la cosmologie et la relativité.

Stephen Hawking aura été probablement l’un des grands, sinon le plus grand astrophysicien de tous les temps.

« Je m’intéresse aux lois fondamentales de l’univers et ce qu’elles prédisent », a déjà déclaré cet homme devenu professeur d’université à 21 ans seulement.

C’est aussi à cet âge qu’il apprend qu’il est atteint de la terrible maladie; on lui donne alors seulement deux ans à vivre.

Déterminé à faire mentir la science, il s’accroche. Il se mariera deux fois, aura trois enfants. Dans son fauteuil roulant, il ne peut communiquer qu’avec un système de synthèse vocale. Le chercheur sera d’ailleurs connu pour cette voix robotisée, clairement artificielle, qu’il conservera en l’état pendant des années.

Pendant sa longue carrière, Stephen Hawking a publié de nombreux ouvrages scientifiques, dont Le Big Bang, les trous noirs, le début et la fin du temps.

Hawking a aussi laissé sa trace dans la science-fiction; quantité de créateurs lui ont rendu hommage en accolant son nom à divers engins, phénomènes physiques et autres planétoïdes.

Avec les informations de Bertrand Hall.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité