L'auteure à succès Louise Penny s'est livrée à Anne-Marie Dussault lors d'une entrevue où elle a abordé ses anciens problèmes d'alcool, la difficulté de faire publier des polars se déroulant au Québec et la visite de son amie, Hillary Clinton, dans les Cantons-de-l'Est.

Dans le cadre de l'émission 24-60 à ICI RDI, l'auteure, dont le dernier roman Un outrage mortel se retrouve dans le palmarès du New York Times, est revenue sur des moments difficiles de sa vie personnelle, dont le décès de son mari et la difficulté à trouver une maison d'édition voulant publier son premier manuscrit.

« Je l’ai envoyé partout. Si j’avais pu l’envoyer dans l’espace, ça aurait fait un échec intergalactique. Personne n’en voulait, raconte-t-elle. Et savez-vous ce qu’on me répétait? J’étais étonnée : on me disait que personne ne s’intéressait à un polar dont l’action se déroule au Canada. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine