Retour

L'Égypte doit s'avouer vaincue face à l'Uruguay

En l'absence de leur joueur étoile Mohamed Salah, les Égyptiens ont tenu le coup face aux puissants attaquants de l'Uruguay. José María Giménez est cependant venu mettre fin aux espoirs des Pharaons en marquant un but à la 90e minute de jeu pour permettre aux siens de l'emporter 1-0.

Salah, blessé en finale de la Ligue des champions, ne faisait pas partie du onze partant et n'a pas été utilisé comme remplaçant.

Sa blessure à la clavicule gauche, subie le 26 mai, fait planer depuis une grande incertitude sur sa présence ou non dans les rangs des Pharaons. C'est Amr Warda qui remplace la vedette de Liverpool sur le flanc droit de l'attaque égyptienne.

Salah, qui fête vendredi ses 26 ans, avait été blessé dans un contact aux allures de prise de judo par Sergio Ramos, défenseur du Real Madrid. Il avait ensuite quitté le match en pleurs.

« Chaque fois que l'Égypte attaque, Salah représente peut-être 60-70 % de cette qualité de jeu, de la transition défense-attaque. La référence, c'est toujours Salah, c'est toujours le couloir droit. La qualité de Salah, et c'est pour ça que l'équipe joue tout pour lui, c'est qu'il règle les problèmes de l'Égypte grâce à son efficacité », a dit Paulo Duarte, sélectionneur du Burkina Faso.« Si l'Égypte perd cette force offensive, c'est sûr qu'elle va presque seulement défendre parce qu'elle n'a pas les moyens de jouer haut. Salah, c'est sa force. Avec lui, c'est une chose. Sans lui, c'est autre chose », conclut Duarte.Par ailleurs, le gardien Essam El-Hadary pourrait devenir, à 45 ans, le joueur le plus âgé à disputer un match dans l'histoire du Mondial. Ce record est détenu par le gardien colombien Faryd Mondragon (43 ans et 3 jours) depuis celui en 2014 au Brésil.

Plus d'articles