Retour

L'Ô Canada aux matchs des Jets : pour True North, l’hymne doit rester en anglais

Depuis quelques jours, un débat anime les amateurs de hockey du Manitoba autour de la langue dans laquelle est entonné l'hymne national lors des matchs des Jets, l'équipe de Winnipeg étant désormais soutenue d'un bout à l'autre du Canada. Pour les propriétaires de la franchise, il n'y a pas de raison de modifier la tradition.

Un texte de Barbara Gorrand

La discussion est née alors que les Jets de Winnipeg sont devenus la seule équipe canadienne en lice dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. L'équipe étant portée par des partisans d’un bout à l’autre du Canada, l’hymne national ne pourrait-il pas être chanté dans sa version bilingue pour refléter les deux langues officielles du pays?

Dans les rues de Winnipeg, berceau de la franchise de hockey, des partisans anglophones et francophones s’accordent à dire qu’il s’agirait d’une décision logique.

À un détail près : tous voudraient trouver un moyen de conserver les paroles « True North », que les partisans scandent d’une même voix à un moment précis de l'hymne national, en guise de remerciement à la firme True North Sports and Entertainment, qui a ramené l’équipe à Winnipeg en 2011.

En théorie, rien ne s’oppose à adapter l’hymne national. Le site du gouvernement du Canada précise même que, le chant appartenant au domaine public (tout comme Dieu protège la Reine), « on peut aussi traduire les paroles de l'hymne national dans d'autres langues que le français et l'anglais ».

Selon Serge Gauthier, historien et ethnologue de La Malbaie, au Québec, qui s’est penché sur les origines nationalistes de ce chant écrit pour les Canadiens français, ce serait même indiqué. « À Winnipeg, dit-il, il ne serait pas mauvais de rajouter une phrase en français à l’hymne, compte tenu de l’importance des Métis et des francophones au Manitoba. »

Toutefois, pour True North Sports and Entertainment, hormis lors manifestations spéciales comme la soirée de reconnaissance annuelle des Forces armées canadiennes, l’hymne devrait continuer d’être chanté en anglais.

« C’est devenu une tradition pour les supporteurs de chanter True North durant l’hymne national », rappelle l'entreprise propriétaire des Jets de Winnipeg. « Au cours des derniers matchs, notre chanteuse d’hymne national a permis au public de prendre l’initiative d’entonner l’hymne, et nous encourageons les partisans à le chanter dans la langue de leur choix. »

Plus d'articles