Retour

L’enquête de la SQ sur l’ex-ministre Paradis dans les mains du DPCP

La Sûreté du Québec a transmis le dossier de l'ex-ministre et député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, qui fait l'objet d'une enquête portant sur des gestes à caractère sexuel, au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui décidera ou non de l'accuser.

M. Paradis a été interrogé par les enquêteurs de la Sûreté du Québec en avril. Il aurait fait un « geste déplacé » possiblement de nature sexuelle. La plaignante serait une ex-employée.

Le 26 janvier dernier, le premier ministre Philippe Couillard avait relevé le député de Brome-Missisquoi de ses fonctions de ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Il l'avait aussi exclu du caucus libéral.

Le premier ministre avait pris ces décisions après avoir été informé que Pierre Paradis faisait l’objet d’une enquête policière.

Au même moment, le politicien de 66 ans, avait dû être hospitalisé pour des ennuis de santé.

Trois mois avant qu'il ne soit exclu du caucus, un autre député libéral, soit Gerry Sklavounos, avait connu le même sort. Ce dernier faisait alors l'objet d'allégations d'agressions sexuelles envers une jeune femme de Québec.

M. Sklavounos n'a finalement pas été accusé, le DPCP ayant conclu « qu’aucun acte criminel » n’avait été commis dans cette affaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 accidents mortels les plus bêtes





Rabais de la semaine