En se présentant ensemble pour dresser le bilan de la saison du Canadien, Geoff Molson, Marc Bergevin et Michel Therrien ont clairement voulu offrir une image d'unité dans l'adversité.

La haute direction du Tricolore fait le constat que cette saison est demeurée bien en deça de ses attentes et de celles des amateurs.

« Ce fut une saison décevante pour nous tous, mais nous avons beaucoup appris de cette situation », a rapidement indiqué le propriétaire Geoff Molson.

Invité à commenter la déconfiture générale de l'équipe, le directeur général Marc Bergevin s'est montré réaliste.

« Nos difficultés après notre bon départ nous prouvent combien l'équilibre des choses est fragile dans cette ligue. Mais je ne suis pas prêt à tout chambouler. Je suis déçu par la réponse mitigée des joueurs à la suite de ma visite dans le vestiaire à la mi-saison. »

« Carey est un gros morceau de l'équipe. On n'est pas gêné de ça. Le perdre nous a fait mal. Mon mandat est de bâtir une équipe gagnante. Je vais toujours prendre les meilleures décisions pour l'équipe sur le plan hockey. L'expérience de cette année (sans Price) va nous aider dans l'avenir. »

Bergevin croit clairement encore en la valeur du repêchage. « Tous nos joueurs d'impact ont tous été repêchés par nous. On peut améliorer un joueur, mais ça prend du temps. Galchenyuk a mis quatre ans pour parvenir au niveau actuel, et il a été choisi au 3e rang. »

À ceux qui l'interrogeaient sur ses intentions envers P.K. Subban, Bergevin n'y est pas allé par quatre chemins. « Je n'ai pas l'intention de l'échanger. C'est un défenseur élite dans cette ligue. »

Par contre, Bergevin a refusé de se mettre dans une impasse. En répétant qu'il n'avait pas l'intention d'échanger Subban, il a indiqué qu'il devait garder toutes les options ouvertes et rester à l'affût.

« Si je ne fais pas cela, je ne fais pas mon travail comme il doit être fait. Même Wayne Gretzky a été échangé. »

Stabilité chez les entraîneurs

À part Craig Ramsay, l'ensemble du personnel d'entraîneurs sera de retour la saison prochaine.

De son côté, l'entraîneur-chef Michel Therrien a lui aussi fait son mea culpa, notamment en ce qui a trait à l'avantage numérique du Tricolore, 25e parmi les 30 équipes de la LNH.

« On n'est pas encore satisfait avec le jeu de puissance. Les résultats ne sont pas là. Il faudra travailler là-dessus parce que nous ne sommes pas satisfaits », a expliqué Therrien.

Sur la question de ses rapports avec Subban, Therrien a balayé les rumeurs de mésentente du revers de la main en plus de vanter les mérites du no 76.

« Mon travail est de faire progresser les joueurs et d'en tirer le maximum. C'est comme ça avec P.K. aussi. Au moment de sa blessure, il était notre meilleur pointeur. J'ai du plaisir à travailler avec lui. C'est un travaillant et un passionné. »

Therrien a reconnu qu'il n'avait pas été facile de composer avec toutes les blessures qui ont nui à l'équipe au courant de la saison. Un total de 46 joueurs différents ont disputé au moins un match avec le Canadien en 2015-2016.

« On a appris à connaître les nouveaux joueurs Condon, Hainsley, Carr. Mais c'est certain que l'on préfère la stabilité, dans la formation et dans nos trios. Je suis très satisfait de Condon, de Pateryn, de Barberio qu'on a pu rappeler et voir à l'oeuvre. »

Toujours selon Therrien, d'autres joueurs ont perdu des points dans son livre, mais il a refusé de les nommer.

Un message aux partisans

Sans vouloir tomber dans une litanie d'excuses pour expliquer l'immense déconvenue collective, le propriétaire Geoff Molson a pris soin de s'adresser directement aux amateurs et à ceux qui paient le prix fort pour les matchs au Centre Bell.

Dans une lettre publiée sur le site Internet du Canadien, Molson promet que tout sera fait dans le but d'améliorer l'équipe.

Il y donne un vote de confiance sans équivoque à l'endroit de Bergevin, de Therrien et du noyau dur des joueurs de l'équipe.

« Marc Bergevin reste encore la meilleure personne pour gérer cette équipe. Je pense qu'il est parmi les meilleurs de la LNH, même si on a connu des moments difficiles cette année. Je garde en tête que nous avons aussi beaucoup de succès sous sa gouverne et c'est ce qui motive mon choix. »

Plus d'articles

Commentaires