Retour

L’ex-chef du SPVM Philippe Pichet devient responsable des agents de sécurité

Deux mois après avoir été chassé de son poste de directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet est réaffecté à d'autres fonctions. Il sera maintenant en charge du service de gestion des immeubles.

À ce titre, M. Pichet supervisera le travail des agents de sécurité, dont ceux qui patrouillent à l'hôtel de ville, a confirmé Nathalie Goulet, responsable de la Sécurité publique au comité exécutif, lors d’une mêlée de presse mercredi matin.

L'ex-chef du SPVM n’avait pas été réaffecté depuis sa suspension, le 6 décembre dernier, dans la foulée du rapport Bouchard sur la gestion de la Division des affaires internes, qui faisait état de plusieurs enquêtes « bâclées ».

Même s'il s'agit d'une rétrogradation, le salaire de M. Pichet ne sera pas revu à la baisse, a précisé la Ville mercredi, arguant que son contrat de chef de police devait en théorie prendre fin en août 2020.

« C'est une situation qui nous permet de profiter des talents et capacités de M. Pichet », a déclaré pour sa part Alex Norris, président du comité sur la sécurité publique.

Il s'agira néanmoins d'une fonction passablement différente de la précédente, puisque plusieurs des agents de sécurité de la Ville de Montréal ne sont pas membres de la Fraternité des policiers et des policières, mais du syndicat des cols bleus.

Selon La Presse +, M. Pichet a pris connaissance de sa réaffectation mardi en fin de journée lors d'une rencontre à l'hôtel de ville avec le directeur général de la Ville de Montréal, Alain Marcoux.

C'est ce même Alain Marcoux qui avait eu la délicate tâche d'annoncer à Philippe Pichet sa suspension.

Le SPVM est dirigé depuis par le directeur général de la Sûreté du Québec, Martin Prud'homme. L'un de ses premiers gestes à été de ramener Ian Lafrenière aux communications.

M. Prud'homme présentera son plan de réorganisation du corps policier le 27 février lors d'une séance publique à l'hôtel de ville. Il compte notamment effectuer une « optimisation des ressources », qui prévoit un régime minceur chez les hauts gradés au SPVM.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine