Retour

L'exclusion des sportifs paralympiques russes confirmée par le TAS

Les sportifs russes seront bien privés des Jeux paralympiques de Rio du 7 au 18 septembre.

« Le TAS a rejeté l'appel déposé par le Comité paralympique russe contre la décision rendue le 7 août par le Comité international paralympique (IPC) », a annoncé le TAS dans un communiqué.

« Par conséquent, la décision de l'IPC est confirmée », a ajouté la plus haute instance de la justice sportive, basée à Lausanne.

Le président de l'IPC, Philip Craven, s'est de son côté dit « très encouragé » par la confirmation du TAS. « La décision prise aujourd'hui renforce notre conviction dans le fait que le dopage n'a absolument pas sa place dans le sport paralympique », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« Nous exprimons notre sympathie aux athlètes russes qui manqueront les Jeux paralympiques, a-t-il poursuivi. C'est un triste jour pour le mouvement paralympique, mais aussi, nous l'espérons, un nouveau départ, et que cette décision servira de catalyseur pour un changement en Russie. »

Le président du Comité paralympique allemand, Friedhelm Julius Beucher, a lui aussi salué la décision du TAS. « Ce jugement est le signe d'une vraie tolérance zéro envers le dopage. »

L'IPC doit maintenant établir une procédure de redistribution pour les 267 places qui appartenaient aux athlètes russes.

« Ce bannissement envoie un message fort à la communauté paralympique que le dopage n'a pas sa place dans le sport », a quant à lui indiqué le président du Comité paralympique canadien, Gaétan Tardif.

Le 7 août dernier, l'IPC avait pris la décision d'empêcher les athlètes russes de se rendre aux Jeux paralympiques de Rio dans la foulée du rapport McLaren, qui a constaté la présence d'un système de dopage organisé en Russie.

« Nous ne pouvons pas nous assurer que les athlètes paralympiques russes respectent les règles antidopage », avait alors déclaré M. Craven, pour expliquer son choix de bannir entièrement la délégation russe à Rio.

« Ce ne sont pas les athlètes qui ont triché, mais plutôt le système qui a trompé les athlètes », avait-il ajouté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine