Les joueurs du CH feront le ménage de leur vestiaire lundi et devront, comme le directeur général Marc Bergevin, rendre publiquement des comptes. Un exercice que le Canadien déteste, encore plus quand il perd.

Le Canadien a dominé le classement jusqu'au 13 décembre. Et pourtant le Tricolore rate les séries pour la première fois depuis la saison 2011-12, la troisième fois en 10 ans.

Et dire que le Canadien célébrait le 24 octobre une 9e victoire en neuf matchs. Le Canadien connaissait alors son meilleur début de saison. Un record dans la Ligue nationale.

L'exaltation fait place à la stupeur le 22 novembre. Brendan Gallagher bloque un tir et se fracture deux doigts de la main gauche. Il ratera 17 matchs.

Une semaine plus tard, Carey Price se blesse à Edmonton, puis une 2e fois, cette fois au genou, le 25 novembre contre les Rangers.

Mike Condon, un inconnu pour la plupart des partisans avant la saison, héritera de 55 départs.

L'équipe ne sera plus la même. En décembre, le Canadien n'obtient que trois victoires en 14 matchs, la descente inexorable aux enfers s'amorce.

Un léger sursaut survient le 1er janvier lorsque le Canadien bat les Bruins lors de la Classique hivernale. Un embelli qui sera de courte durée.

En janvier la tendance enregistrée en décembre s'accentue: trois gains en 11 matchs. Le Canadien glisse au classement, Marc Bergevin doit intervenir.

« Les critiques que je comprends très bien ne devraient pas être vers l'instructeur, mais vers Marc Bergevin. C'est Marc Bergevin qui donne les joueurs à Michel Therrien » dit alors le DG du Canadien, parlant de lui à la troisième personne.

Le summum est atteint lorsque le Canadien subit deux défaites en 24 heures contre les Blue Jackets de Columbus, les cancres de la LNH.

Puis surviennent d'autres blessures, entre autres à David Desharnais, mais aussi à P.K. Subban, qui aura connu une saison de dents de scie.

Quels joueurs porteront encore du Tricolore la saison prochaine? Où Bergevin trouvera du renfort?

Première réponse le 30 avril. Avec le 22e rang, le Canadien possède 5% des chances de gagner la loto du premier rang au repêchage du 24 juin.

Est-ce suffisant pour améliorer significativement une équipe?

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine