La compagnie Junex nettoie les lieux où une barricade avait été érigée pendant plus d'une semaine sur la route d'accès à son puits Galt no 4. Les installations ont été démantelées par la Sûreté du Québec lundi soir.

Les débris des installations toujours présents sur les lieux révèlent que les manifestants étaient nombreux et bien organisés. Ils étaient équipés pour tenir leur position pendant encore quelques jours.

Les militants ont creusé des tranchées à l’aide d’un véhicule lourd appartenant à Junex. Des camps ici et là ont été érigés et des blocs de béton ont vraisemblablement été utilisés pour renforcer la barricade.

La Sûreté du Québec continue de surveiller le campement, de façon sporadique.

Rassemblement prévu au palais de justice jeudi

Pour leur part, le camp érigé par des groupes environnementalistes, aux abords de la route 198, est toujours en place.

Par voie de communiqué, ils ont annoncé tenir un rassemblement jeudi au palais de justice de Percé en soutien au militant autochtone, Freddy Stonepoint, arrêté lors du démantèlement de la barricade.

« Par-là, nous désirons rappeler la nécessité des actions de résistance pour la suite du monde, ont-ils écrit. La ligne de fracture se situe entre, d’une part, ceux et celles qui veillent sur les territoires et, d’autre part, les partisans des ravages de l’économie extractiviste. »

Le 4 août dernier, Ressources Québec a investi 8,4 millions de dollars supplémentaires dans la pétrolière Junex pour l'exploration du site Galt, en Gaspésie.

Plus d'articles

Commentaires