Retour

L'homme arrêté par la GRC à Toronto serait un sympathisant d'Al-Qaïda

Kevin Omar Mohamed, l'homme arrêté samedi par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Toronto, pour crainte d'acte terroriste serait un sympathisant du Front al-Nosra, la branche syrienne du groupe terroriste Al-Qaïda selon des experts. 

Un texte de Stéphane Blais

Des références aux attentats de Bruxelles sur les médias sociaux et les individus avec qui Kevin Omar Mohamed discute sur Internet sont des éléments qui pourraient avoir motivé la GRC à l'arrêter.

Selon l'avocat de Kevin Omar Mohamed, Anser Farooq, la GRC surveillait son client depuis 2014 et le soupçonne d'avoir aidé et encouragé des activités terroristes sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, le jeune homme de 23 ans s'appelle Abu Jayyid, selon plus d'un expert à qui Radio-Canada a parlé.

Abu Jayyid partage régulièrement des vidéos qui font la promotion du groupe terroriste al-Nosra.

Mubin Shaikh, un ancien agent des services secrets canadiens, spécialiste de la radicalisation, suit le compte Twitter d'Abu Jayyid depuis plusieurs mois et il a même échangé plusieurs messages avec lui depuis avril 2015. Il est persuadé que c'est bien Kevin Omar Mohamed qui est derrière ce compte.

Il dit que l'homme de 23 ans communique via les médias sociaux avec plusieurs individus qui seraient impliqués dans le djihad au Moyen-Orient.

Selon Mubin Shaikh, Kevin Omar Mohamed s'est d'abord intéressé au groupe armé État islamique. « C'est une personne très impliquée dans des conversations avec des membres et sympathisants du groupe armé État islamique. Ces conversations portent toujours sur le djihad en Syrie, et au fil du temps, il a commencé à dénoncer leur façon d'agir. Il semble avoir changé d'allégeance et est devenu très favorable au groupe al-Nosra. »

Appui aux attentats en Belgique

Mubin Shaikh ajoute qu'Abu Jayyid semble avoir appuyé les récents attentats à Bruxelles.

Il y a quelques jours, Abu Jayyid a publié une image du jeu vidéo de guerre Call of Duty sur laquelle on peut voir un joueur armé, qui tire sur des individus dans un aéroport. Sous l'image, Abu Jayyid écrit : « À quel endroit puis-je me procurer la version du jeu Call of Duty, en mode aéroport de Bruxelles? »

Selon Mubin Shaikh, c'est sans doute ce tweet, publié juste après les attentats en Belgique, qui a motivé la GRC à l'arrêter maintenant.

« Candidat à la déradicalisation »

L'ancien agent infiltrateur dit qu'il a l'impression que Kevin Omar Mohamed pourrait être un « candidat à la déradicalisation ».

« Après que j'aie commencé à le suivre sur Twitter, il a engagé plusieurs conversations avec moi, sachant très bien que j'avais déjà infiltré des réseaux terroristes pour le gouvernement (NDLR : Mubin Shaikh a joué un rôle clé dans l'arrestation des membres du groupe terroriste Toronto 18), ce qui me laisse croire qu'il pourrait être un candidat à la déradicalisation », affirme Mubin Shaikh.

L'avocat du jeune homme dit ignorer si son client a déjà eu affaire à la justice et ajoute que celui-ci est un peu confus pour l'instant. « Il essaie de s'habituer à cet environnement », dit Anser Farooq.

Kevin Omar Mohamed a comparu en cour à Brampton samedi. Il restera en détention jusqu'à sa prochaine comparution mardi.

Le juge pourra décider d'imposer un engagement de ne pas troubler la paix publique au suspect, qui s'il n'en respecte pas les conditions, risque une peine de prison.

La police précise que l'homme de 23 ans fait pour l'instant face à des accusations de port d'une arme dissimulée et de possession d'une arme dangereuse à la paix publique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine