Retour

L'homme derrière les Backstreet Boys et NSYNC meurt en prison

Lou Pearlman, un ancien producteur américain de « boys bands » , est mort vendredi, alors qu'il servait une peine de 25 ans pour fraude.

Après avoir œuvré comme entrepreneur dans le commerce des ballons dirigeables, Lou Pearlman a décidé de se réorienter dans l'industrie de la musique. Inspiré par le succès des News Kids on the Block durant les années 80, il a propulsé au sommet d'autres groupes américains, comme les Backstreet Boys et NSYNC, au tournant des années 2000.

Avec ses groupes, Lou Pearlman a contribué au renouveau de la musique pop américaine, portée entre autres par l'émergence des « boys bands », des super groupes de danseurs et de chanteurs, dont les chansons étaient principalement orientées vers un jeune public féminin.

NSYNC et les Backstreet Boys ont d'ailleurs pulvérisé plusieurs records de vente du temps de leur existence.

La collaboration entre M. Pearlman et les Backstreet Boys s'est toutefois terminée sur une fausse note, entre des accusations de fraudes et un procès.

Ce sont d'ailleurs ces événements qui ont marqué le début des déboires judiciaires du producteur.

Une cause de décès inconnue

La carrière post-musicale de Lou Pearlman a été nettement moins glorieuse que celle qu'il avait connue dans les années 90.

Reconnu coupable d'avoir escroqué, sous forme de pyramide de Ponzi, des banques et des particuliers invités à investir des fonds dans des entreprises fictives du secteur aérien, il avait été condamné en 2008 à 25 ans de prison.

Le total des fraudes s'élevait alors à plus de 300 millions de dollars américains.

La cause du décès de l'imprésario, qui était le cousin du chanteur Art Garfunkel, n'a pas été confirmée.

L'homme de 62 ans était toutefois sujet à des problèmes cardiovasculaires, ayant fait une crise cardiaque en 2010, durant son emprisonnement.

Le populaire chanteur américain Justin Timberlake, qui fait ses premières armes au sein du groupe NSYNC, a souligné avec sobriété le décès de son ancien producteur sur les réseaux sociaux.

« J'espère qu'il a trouvé une certaine forme de paix. Repose en paix », a-t-il tweeté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine