Retour

L'imagerie plus utile que la biopsie dans la détection du cancer de la prostate

Un examen spécifique d'imagerie par résonance magnétique (IRM) permettrait à un homme sur quatre d'éviter une biopsie inutile dans la détection d'un cancer de la prostate.

Une étude publiée vendredi dans le magazine The Lancet conclut que l’IRM multiparamétrique réduirait de 5 % les surdiagnostics, qui incluent les cancers inoffensifs.

« Le cancer de la prostate peut avoir une forme agressive ou inoffensive », explique le Dr Hashim Ahmed, principal auteur de l'étude.

La biopsie de la prostate est la procédure médicale prévue lorsqu'un patient a, dans son sang, des niveaux élevés d'une substance produite par la prostate, mais qui peuvent aussi être associés à des pathologies bénignes.

De plus, l'opération passe parfois à côté d’une masse cancéreuse, ajoute le médecin.

« La biopsie actuelle peut être inexacte parce que les échantillons de tissus sont pris au hasard, note le Dr Ahmed. Elle n'est pas toujours capable de déterminer si la tumeur est agressive ou non. D'où des erreurs de diagnostic. »

Les examens par IRM multiparamétrique fournissent des informations sur la taille du cancer, la densité de ses cellules et ses liens avec la circulation sanguine.

Un deuxième essai clinique, mené par la fondation britannique Cancer Research UK, tentera de valider les résultats de l'étude.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine