Retour

L'importance du recensement pour les services francophones en cinq temps

À compter d'aujourd'hui, Statistique Canada amorce l'envoi des formulaires de recensement, ce qui marque le retour du questionnaire long obligatoire aboli par les conservateurs il y a cinq ans. Les données recueillies serviront à dresser un portrait de la population canadienne : un exercice particulièrement important pour les francophones en milieu minoritaire.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

1. Mes réponses peuvent-elles avoir une influence sur les services en français offerts dans ma région?

Les données recueillies par Statistique Canada servent à planifier les services publics provinciaux et municipaux, dont la prise de décisions concernant l'augmentation, le maintien ou la réduction des services en français disponibles. C'est pourquoi la directrice de la Fédération canadienne des communautés francophones et acadienne, Suzanne Bossé, rappelle l'importance de bien s'identifier en tant que francophone lorsqu'on répond aux six questions concernant les langues officielles. « On est tous très occupés et il nous arrive souvent d'y répondre sur un coin de table. Il faut prendre le temps de bien comprendre les questions », dit-elle.

Même son de cloche du côté de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario.

2. Qu'en est-il des services fédéraux en français?

Au fédéral, les besoins sont évalués aux 10 ans, et les données recueillies cette année n'auront pas d'incidence. Le prochain exercice qui déterminera les bureaux désignés bilingues pour le fédéral sera en 2021.

3. Quelles sont les autres utilités du recensement pour la francophonie?

Les recensements sont aussi importants pour les chercheurs qui surveillent l'évolution et la survie de la langue française au pays. Par exemple, les données peuvent être utilisées pour évaluer comment le vieillissement de la population et l'exode des régions peuvent influencer l'avenir du français, selon Suzanne Bossé. « Ça peut aussi aider à déterminer quelles sont les conditions de succès pour le développement économique francophone dans un contexte minoritaire. »

4. Les services en français seront-ils réduits ou moindres si je coche « bilingue »?

Un mythe, explique Suzanne Bossé. « Le fait de connaître deux langues officielles ne fait pas de vous un demi-francophone », dit-elle. Après tout, il n'y a pas de définition unique de la francophonie.

5. Que m'arrivera-t-il si je ne remplis par le questionnaire long obligatoire?

En vertu de la loi, chaque ménage est tenu de le remplir... la peine maximale est de 3 mois d'emprisonnement et une amende de 500 $­. Personne n'a jamais été emprisonné pour ce crime, mais certains sont passés près de l'être. En 2014, une femme de Toronto âgée de 79 ans a été reconnue coupable d'avoir enfreint la Loi sur la statistique du Canada en refusant de remplir le formulaire long du recensement de 2011, mais avait reçu une absolution conditionnelle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine