Retour

L’intelligence artificielle pour soigner les délinquants sexuels?

La réalité virtuelle et l'intelligence artificielle sont déjà sur le point de révolutionner nos habitudes sexuelles, notamment grâce aux robots conçus spécialement pour le plaisir de leurs acheteurs. Mais au-delà de leur aspect récréatif, ces technologies pourraient-elles être utiles afin de soigner les délinquances sexuelles?

Le sujet crée des dissensions majeures au sein des experts interrogés, selon un rapport de la Foundation for Responsible Robotics (Fondation pour une robotique responsable) publié mardi.

Certains d’entre eux estiment que l’utilisation de robots sexuels pourrait prévenir les délinquants de s'en prendre à des victimes potentielles, tandis que d’autres croient que cette approche aurait un effet pernicieux sur les normes sociales actuelles.

La question semble prématurée, mais des experts de partout dans le monde étudient déjà différentes possibilités de traitements grâce à ces nouvelles technologies, dont Patrice Renaud, psychologue et chercheur à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal ainsi qu’à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

M. Renaud se penche notamment sur l’utilisation de l’immersion virtuelle pour évaluer les déviances sexuelles. En entrevue avec le magazine anglais New Scientist, il explique comment la combinaison de la réalité virtuelle et d’une thérapie appropriée aiderait certains délinquants à mieux comprendre leur désir et donc mieux le contrôler.

Le chercheur travaille par ailleurs sur des projets où la réalité virtuelle permettrait d’évaluer le risque de récidive ou encore aider les pédophiles, par exemple, à établir une vision empathique de ce que vivent leurs victimes.

L’introduction de robots sexuels pour aider à rendre de telles simulations encore plus réelles soulève toutefois de nombreux dilemmes sociaux, légaux et moraux. Surtout dans les cas où des robots-enfants devraient être utilisés pour traiter des pédophiles.

La compagnie japonaise Trolla produit notamment de telles poupées. Un individu de Terre-Neuve a d’ailleurs fait face à plusieurs chefs d’accusation, dont possession de matériel pornographique et expédition de matériel obscène, pour en avoir commandé une par la poste en 2013.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine