Retour

L'intrus arrêté au palais de Buckingham avait fait de la prison pour meurtre

L'intrus arrêté mercredi soir dans les jardins du palais de Buckingham, au moment où la reine Élisabeth II s'y trouvait, a déjà été reconnu coupable de meurtre, ont révélé vendredi des procureurs britanniques.

L'homme de 41 ans, Dennis Hennessy, a plaidé coupable à une accusation d'intrusion lors de sa comparution.

Hennessy avait apparemment escaladé un mur du célèbre palais. Il n'était pas armé et n'a offert aucune résistance aux policiers. Il a été épinglé sept minutes après que sa présence ait été détectée, et les policiers se sont félicités de l'efficacité des mesures en place.

Il aurait demandé à rencontrer la reine au moment de son arrestation.

Les procureurs ont dit que Hennessy se trouvait en liberté sous caution après avoir été reconnu coupable du meurtre d'un sans-abri en 1993, alors qu'il avait 17 ans. Il avait fracassé le crâne de sa victime avec une barre de fer avant de lui sauter à pieds joints sur la tête. Il était en liberté sous caution depuis 2002.

Son avocat, Sikander Choudry, a dit que Hennessy - un maçon sans emploi - avait bu avant de pénétrer sur le terrain du palais. Il a dit que son client n'avait aucune mauvaise intention à l'endroit de la famille royale.

Le juge Howard Riddle l'a condamné à quatre mois de prison pour intrusion et à deux mois pour avoir endommagé un système d'alarme. Les deux peines seront purgées de manière concurrente.

« On ne sait tout simplement pas pourquoi il était là, et cela rend l'affaire très inquiétante », a dit le juge Riddle.

Ce n'est pas la première fois que des intrus se faufilent dans le palais. En 1982, un chômeur avait réussi à se rendre jusque dans la chambre à coucher de la reine Élisabeth II, qui était au lit.

Ils avaient jasé pendant dix minutes avant que la reine ne puisse appeler à l'aide.

Un pilote de parapente nu s'était aussi posé sur le toit du palais en 1994, et deux cambrioleurs présumés avaient été arrêtés en 2013.

Plus d'articles

Commentaires