Retour

L'Iowa adopte la loi sur l'avortement la plus restrictive aux États-Unis

La gouverneure de l'Iowa, la républicaine Kim Reynolds, a signé vendredi une loi interdisant tout avortement à partir du moment où un battement de coeur est détecté chez le foetus, ce qui se produit généralement au bout de six semaines de grossesse.

La loi que le congrès de l'Iowa, à majorité républicaine, a adoptée mercredi, est la plus restrictive de tous les États-Unis en matière d'avortement. Son entrée en vigueur est prévue le 1er juillet prochain.

Ses détracteurs lui reprochent le fait que nombre de femmes n'ont pas encore conscience d'être enceintes à un stade aussi peu avancé de la grossesse. Le texte comprend des exceptions pour les victimes de viol et d'inceste.

Les mots d'ordre scandés par des manifestants hostiles à la mesure pouvaient être entendus à l’intérieur du Capitole à Des Moines, dans la salle où Kim Reynolds a signé le texte de loi, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision. Les protestataires criaient en cœur « Mon corps, mon choix! »

Mme Reynolds a reconnu que cette loi pourrait faire l'objet d'une contestation judiciaire, tout en déclarant néanmoins : « Ceci est plus grand que juste une loi, ceci est à propos de la vie, et je ne vais pas reculer ». Elle a préalablement admis qu’elle était « fière d’être une pro-vie ».

L'Iowa est le dernier champ de bataille en date des pro-choix et anti-avortement aux États-Unis. En mars, le gouverneur républicain du Mississippi a signé une loi interdisant les avortements à partir de 15 semaines de grossesse, avec toutefois des exceptions. Les partisans de l'avortement ont immédiatement intenté un recours en justice contre la loi.

Un recours du même ordre a été engagé au Kentucky, qui a décidé en avril d'interdire l'avortement à partir de la 11e semaine de grossesse.

Réactions

La porte-parole du groupe pro-vie Iowans for Life, Maggie DeWitte, a qualifié la décision de la gouverneure Kim Reynolds d'« historique ».

« Nous ne pouvons pas être plus heureux. Elle respecte la promesse qu'elle a faite au peuple de l'Iowa, qu’elle est une personne 100 % pro-vie », s’est-elle exclamée.

L’adoption de cette nouvelle loi concernant l’avortement est survenue peu après que des filiales locales des groupes pro-choix Planned Parenthood et de l’American Civil Liberties Union eurent averti qu’ils allaient poursuivre la gouverneure de l’État si jamais elle osait signer cette loi.

L'Assemblée législative actuelle, qui est contrôlée en majorité par les républicains, a rapidement approuvé ladite loi lors de votes tenus plus tôt cette semaine.

« Nous allons contester cette loi avec absolument tout ce dont on dispose au nom de nos patients, parce que l’Iowa ne fera pas machine arrière », a déclaré Suzanna de Baca, présidente de l’organisme Planned Parenthood of the Heartland.

Des contestations judiciaires dans des cours d’appel au niveau fédéral se sont soldées, il y a trois ans, par une décision qui a invalidé des lois similaires approuvées en Arkansas et au Dakota du Nord.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards