Retour

L’itinérance juvénile liée au système de familles d’accueil, selon un portrait national

Une étude de l'Observatoire canadien sur l'itinérance confirme qu'un nombre important de jeunes issus du système de familles d'accueil deviennent sans-abri. Selon les résultats, trois sur cinq jeunes itinérants ont été sous la responsabilité du gouvernement, un taux 200 fois plus élevé que le reste de la population.

Stephen Gaetz, un des auteurs de l’étude et le directeur de l’Observatoire, dit qu’il y a un manque de ressources pour les jeunes qui sortent du système de familles d’accueil.

L’étude conseille au gouvernement fédéral de mettre l’emphase sur la prévention de l’itinérance chez les jeunes. Elle conseille particulièrement aux provinces et territoires de soutenir les jeunes dans le système jusqu’à l’âge de 25 ans.

Les jeunes âgés de 13 à 24 ans constituent un cinquième des itinérants au Canada ce qui équivaut à environ 6500 jeunes personnes qui passent la nuit sur la rue.

Plus de 1000 jeunes dans 9 provinces et le Nunavut qui ont été sans abri ont participé à l'étude. C’est le premier portrait national de l’itinérance juvénile au Canada.

Le système d'aide aux enfants en Colombie-Britannique a été lourdement critiqué ces dernières années, notamment après le suicide d'Alex Gervais en septembre 2015. L’adolescent était sous la tutelle du gouvernement de la province et avait changé de famille d’accueil ou d'institution 16 fois.

Plus d'articles

Commentaires