Retour

L'Ontario demande au fédéral de payer pour « les problèmes » liés aux demandeurs d'asile

Le gouvernement progressiste-conservateur de l'Ontario accuse le gouvernement fédéral d'être à l'origine de la crise du logement dans la province parce qu'il « encourage » les demandeurs d'asile à traverser la frontière illégalement.

Une porte-parole du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, affirme que le gouvernement fédéral a encouragé ceux qui traversent les frontières illégalement à venir dans notre pays, et le gouvernement fédéral continue de faire passer en Ontario des gens qui traversent la frontière entre les États-Unis et le Québec.

Laryssa Waler ajoute que ça a causé une crise du logement et menace les services dont les familles de l'Ontario dépendent.

Rencontre Ford-Trudeau

Ces commentaires ont été faits alors que Doug Ford s'apprêtait à rencontrer le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à Queen's Park jeudi après-midi.

À l'issue de la rencontre, Justin Trudeau a laissé entendre que Doug Ford ne comprenait pas complètement le système canadien de protection des réfugiés et les obligations internationales du pays en la matière. Il a précisé avoir passé un certain temps à lui expliquer le système.

Le premier ministre canadien a aussi dit avoir insisté sur la nécessité de collaborer, affirmant que les deux ordres de gouvernement doivent travailler ensemble pour s'assurer que le système d'immigration et de protection des réfugiés est appliqué dans son intégrité.

Une aide insuffisante?

Le gouvernement fédéral s'est récemment engagé à donner à l'Ontario, au Québec et au Manitoba 50 millions de dollars pour les aider à payer les coûts liés à l'afflux de demandeurs d'asile qui traversent la frontière canado-américaine illégalement.

Les provinces ont toutefois demandé à Ottawa d'en faire plus. Le Québec dit que l'arrivée des demandeurs d'asile lui coûtera 146 millions de dollars. La province ne doit toutefois recevoir que 36 millions de dollars du fédéral.

L'Ontario devrait quant à lui recevoir 11 millions de dollars du gouvernement fédéral, mais le maire de Toronto, John Tory a affirmé que la Ville a besoin à elle seule de 64 millions de dollars.

Dans une déclaration écrite jeudi, il a répété que la Ville a épuisé toutes ses ressources et a besoin d'une assistance. La Ville de Toronto a été claire en disant que nous avons besoin d'aide pour nous occuper d'un nombre sans précédent de demandeurs d'asile, y affirme-t-il.

Le ministre fédéral de l'Immigration, Ahmed Hussen, a dit que cet argent doit servir à fournir des logements temporaires dans ces provinces.

L'Ontario avait signé une entente sur l'immigration avec le fédéral en novembre l'an dernier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité