Retour

L'Ontario n'a pas l'intention de rendre obligatoires les pneus d'hiver

L'Ontario justifie sa décision de ne pas rendre obligatoires les pneus d'hiver en affirmant qu'il n'existe pas suffisamment de preuves qu'une telle mesure a un impact important sur le nombre d'accidents de la route.

Un porte-parole du ministère des Transports de l'Ontario se réfère notamment à une étude publiée par la Fondation de recherches sur les blessures de la route (FRBR) en 2012.

Cette étude reconnaît que les pneus d'hiver sont plus performants que les pneus quatre saisons ou d'été dès que la température descend en dessous de 7 degrés Celsius.

Toutefois, il n'y a pas assez de données pour démontrer que cette meilleure performance se traduit en une diminution des accidents, indique la FRBR dans son rapport.

Le ministère ne compile pas ses propres données sur l'utilisation des pneus d'hiver ou sur le nombre de collisions impliquant des véhicules munis de pneus d'hiver.

Un fardeau pour les Ontariens?

L'Ontario souhaite que la décision d'installer ou non des pneus d'hiver demeure à la discrétion de l'automobiliste.

L'objectif du ministère, dans tous ses programmes et politiques, est de trouver l'équilibre entre la mobilité et l'indépendance des automobilistes et la sécurité routière en général

Bob Nichols, porte-parole du ministère des Transports de l'Ontario

Bob Nichols ajoute que l'impact sur l'environnement et le coût d'acheter deux ensembles de pneus, de les changer chaque année et de les entreposer sont des facteurs qui doivent être pris en compte avant de rendre obligatoire la pose de pneus d'hiver.

En Ontario, 68 % des automobilistes installent des pneus d'hiver, selon un sondage réalisé en novembre par la firme de recherche marketing Ipsos.

Ce sondage révèle aussi que 63 % des automobilistes croient que les pneus d'hiver devraient être obligatoires.

Études menées au Québec

Le Québec est actuellement la seule province canadienne qui exige que les véhicules soient munis de pneus d'hiver.

Ce changement est entré en vigueur à l'hiver 2008-2009. Le ministère des Transports du Québec a comparé les données sur le nombre d'accidents cinq ans avant et après cette date.

Résultat : une diminution de 18 % du nombre de victimes d'accident de la route a été observée entre les deux périodes.

Il faut toutefois être prudent avant de tirer des conclusions de ce chiffre, selon une porte-parole du ministère québécois, Solène Lemay.

Elle souligne qu'une étude a révélé que le type de pneu n'était pas précisé dans 22 % des accidents qui se sont produits entre 2010 et 2013.

Elle ajoute que d'autres facteurs peuvent expliquer cette diminution, notamment davantage d'activités de sensibilisation et de prévention concernant la vitesse, l'alcool au volant et le port de la ceinture de sécurité.

Diminution de la prime d'assurance

Malgré l'absence d'études concluantes entre la diminution des accidents de la route et la pose obligatoire de pneus d'hiver, l'Ontario a choisi d'adopter en 2015 un règlement modifiant la Loi sur les assurances afin de forcer les compagnies d'assurance à offrir un meilleur prix aux détenteurs de pneus d'hiver.

La loi laisse aux compagnies d'assurances le soin de déterminer le montant de la diminution de la prime.

« Ce rabais peut être de l'ordre de 3 % à 5 % », affirme Peter Karageorgos, directeur des relations avec les consommateurs et l'industrie, Bureau d'assurance du Canada.

Il affirme que depuis ces changements à la Loi sur les assurances, davantage d'automobilistes utilisent des pneus d'hiver.

Importance des pneus d'hiver

Peter Karageorgos ajoute que l'adoption de cette mesure démontre que l'Ontario reconnaît l'importance des pneus d'hiver, même si elle ne semble pas vouloir imposer ce choix aux consommateurs.

« Je crois que la question à poser à l'Ontario c'est : s'ils ne croient pas qu'il existe un lien [entre les pneus d'hiver obligatoires et la diminution des accidents de la route], pourquoi avoir imposé aux compagnies d'assurance d'offrir un rabais aux automobilistes qui ont des pneus d'hiver », dit-il.

À cette question, le ministère répond que bien qu'il n'existe pas de preuve concluante de ce lien, les pneus d'hiver offrent une meilleure adhérence et une meilleure capacité de freinage sur la neige et la glace.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?