Retour

L'ordre d'évacuation obligatoire gagne du terrain à Fort McMurray

L'ordre d'évacuation obligatoire en vigueur dans la région de Fort McMurray, où un feu de forêt sévit depuis plusieurs jours, a été étendu jusqu'au sud de Fort MacKay.

« Cet ordre d'évacuation n'inclut pas Fort MacKay, le camp Athabasca et le camp Beaver River, mais tous les autres camps et installations au sud de ce secteur doivent évacuer immédiatement », a écrit le service d'alertes d'urgence de l'Alberta sur son site Internet, lundi, peu avant 22 h, heure locale.

Les installations de Suncor, et du site d'exploitation Syncrude, situés au sud de Fort MacKay, sont notamment concernées par l'avis d'évacuation.

L'entreprise pétrolière indique par communiqué qu'elle transporte son personnel vers des installations d'hébergement au nord de Fort McMurray, conformément aux ordres d'évacuation. Suncor a procédé à une interruption de ses activités dans la région, mais continuera à mettre en œuvre ses plans de redémarrage lorsqu'elle pourra le faire de façon sécuritaire.

« Les actifs de Suncor n'ont subi aucun dommage. Suncor a amélioré les mesures d'atténuation et de protection incendie autour de toutes ses installations. Nous continuerons à suivre la situation de près et prendrons les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de nos employés, de l'environnement et de nos actifs », peut-on également lire dans le communiqué.

Aucun chiffre n'a été communiqué quant au nombre de travailleurs concernés par l'avis d'évacuation obligatoire. Toutefois, plus tôt en soirée, la municipalité régionale de Wood Buffalo avait fait état d'environ 8000 travailleurs visés par un ordre d'évacuation préventif.   

Au cours d'un point de presse en après-midi, la première ministre de l'Alberta Rachel Notley avait indiqué que le feu progressait au nord « à un bon rythme », soit de 30 à 40 mètres à la minute. 

Feu de forêt à Fort McMurray

« Je ne comprends pas pourquoi ils nous ont ramenés », dit un évacué

Pascal Lombardo fait partie des travailleurs évacués des camps. L'employé d'une entreprise d'échafaudage, Safeway Scafolding, dit que l'évacuation s'est faite rapidement.

« On voyait absolument rien. Il était 3 h de l'après-midi et c'est comme si c'était la nuit. Les alarmes ont commencé à sonner, ils ont parlé d'évacuation et les autobus sont venus même pas une heure plus tard », a-t-il témoigné. L'évacuation s'est déroulée dans le calme, a-t-il ajouté.

M. Lombardo remet cependant en question le bien-fondé du retour organisé des travailleurs dimanche.

Écoutez l'entrevue de Pascal Lombardo à l'émission La Croisée, animée par Sandra Gagnon

Cette nouvelle évacuation est survenue quelques heures après que Rachel Notley eut annoncé qu'un plan pour le retour des 80 000 évacués de Fort McMurray serait dévoilé d'ici la fin de semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine