Retour

L’organisateur d'un festival cauchemardesque aux Bahamas a été libéré sous caution

Arrêté vendredi, à New York, Billy McFarland a été relâché samedi en échange d'une caution de 300 000 $. L'homme, qui est à l'origine du fiasco du Fyre Festival, aux Bahamas, est poursuivi pour fraude bancaire.

Billy McFarland avait été présenté à un juge samedi, à Manhattan, après avoir passé la nuit dans un centre de détention à Brooklyn. Le juge a fixé le prix de la caution, qui comprend un versement de 50 000 $ en argent comptant ou sous la forme d’une propriété, précise le site du New York Times.

Selon le quotidien, l’homme d’affaires de 25 ans vit dans un appartement dont le loyer est de 21 000 $ par mois, conduit une voiture qui se détaille 110 000 $ et avait 5000 $ sur lui au moment de son arrestation. Pourtant, Billy McFarland est pour l’instant représenté par une avocate commis d'office. Celle-ci a expliqué que les précédents représentants de son client n’avaient pas été assez payés pour continuer à travailler pour lui.

L’accusé aurait fabriqué de faux documents – laissant croire que son entreprise et une succursale gagnaient beaucoup plus d’argent que ce n’était le cas dans la réalité – afin de convaincre des investisseurs de placer d’importantes sommes dans son entreprise. Outre cette affaire, Billy McFarland est également poursuivi en justice par de nombreuses personnes trompées par les promesses relevant du Fyre Festival, un événement musical de luxe organisé aux Bahamas.

Une fois sur place, les détenteurs de billets se sont retrouvés devant des tentes de fortune, ainsi que des tranches de pain et de fromage en guise de nourriture. Le scandale a poussé l’organisateur et son associé, le rappeur Ja Rule, à annuler l’événement. Certains festivaliers auraient payé plus de 100 000 $ pour participer à l’événement.

Une audience préliminaire doit avoir lieu le 31 juillet prochain. En attendant, Billy McFarland doit retourner vivre chez ses parents, dans le New Jersey.

Plus d'articles

Commentaires