Retour

L’organisateur du festival désastreux aux Bahamas a été arrêté

Billy McFarland, organisateur d'un festival de musique de luxe aux Bahamas qui s'est avéré un cauchemar pour les participants, a été arrêté vendredi à New York, a annoncé un procureur fédéral. L'homme d'affaires de 25 ans est accusé de fraude bancaire.

Billy McFarland devait se présenter devant un juge samedi. Il « aurait présenté de faux documents à des investisseurs pour qu’ils placent un million de dollars dans son entreprise et dans le fiasco appelé le Fyre Festival », a indiqué dans un communiqué le procureur fédéral du district sud de New York, Joon H. Kim.

Selon le FBI, l’accusé avait affirmé aux hommes d’affaires trompés que son entreprise, Fyre Media, et une filiale gagnaient des millions de dollars grâce à la réservation d'artistes pour des événements mondains. En réalité, l’organisateur du festival n'avait jamais récolté plus de 60 000 $. S’il est reconnu coupable, Billy McFarland risque de devoir purger une peine allant jusqu’à 20 ans de prison.

Le scandale autour du Fyre Festival a éclaté fin avril. Alors qu’on leur avait promis un événement musical de luxe mémorable aux Bahamas avec plusieurs vedettes au programme, les festivaliers ont constaté, à leur arrivée, qu’il en allait tout autrement.

Ainsi, ils avaient dépensé des milliers de dollars pour de simples tentes, des tranches de pain avec du fromage pour se nourrir et des casiers de fortune en guise de rangement. Certaines offres pour personnalités de marque auraient même coûté aux spectateurs plus de 100 000 $.

Le groupe pop punk Blink-182 avait pour sa part annulé sa participation, ayant des doutes sur sa capacité à donner des concerts de qualité dans ces conditions. Le Fyre Festival a par la suite été annulé.

Un recours collectif a été intenté en Californie contre Billy McFarland et son partenaire, le rappeur Ja Rule. Les dédommagements réclamés s’élèveraient à au moins 100 millions de dollars.

Ja Rule ne serait pas, pour l’heure, dans la ligne de mire du procureur fédéral de New York. Néanmoins, au total, les deux hommes font face à une douzaine de poursuites judiciaires, selon le New York Times.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine