Un seul et unique ancêtre serait à l'origine de la couleur des yeux bleus, indiquent les travaux de chercheurs danois qui estiment aussi que la mutation génétique « fondatrice » à l'origine de ce trait physique est survenue il y a entre 6000 et 10 000 ans.

Un texte d'Alain Labelle

Les scientifiques savent depuis 1996 que le gène OCA2 code pour la protéine P, dont l’activité est responsable de la production de la mélanine, le pigment qui donne la couleur de nos yeux, mais également des cheveux et de la peau.

« À l’origine, nous avions tous les yeux bruns », affirme le Pr Hans Eiberg, du Département de médecine moléculaire de l’Université de Copenhague.

Ses travaux montrent aujourd’hui qu’une mutation située dans un gène voisin, le HERC2, a mené à la création d’un « interrupteur » affectant la présence du OCA2 dans les chromosomes. Cet interrupteur permet ainsi de désactiver la capacité de produire des yeux bruns.

Mais il ne désactive pas complètement OCA2. Il limite plutôt son action pour réduire la production de mélanine dans l'iris. Cette altération mène ainsi aux différentes colorations des yeux, allant du brun au vert.

Les chercheurs ont également établi que l'effet de l’interrupteur sur le gène OCA2 est très précis. En fait, si le gène OCA2 était complètement éteint chez les humains, ceux-ci n’auraient pas de mélanine dans les cheveux, les yeux ou la peau, une condition connue sous le nom d'albinisme.

La variation du brun au vert dans la couleur des yeux s’explique par la quantité de mélanine dans l’iris. Toutefois, les personnes aux yeux bleus ne possèdent qu’un petit degré de variation dans la quantité de mélanine dans leurs yeux.

C’est pour cette raison que les chercheurs estiment qu’un seul ancêtre est responsable de l’apparition de cette couleur des yeux.

« Pour ceux qui possèdent des yeux bruns, en revanche, il existe une importante variation individuelle dans la région de l’ADN contrôlant la production de mélanine », poursuit le Pr Eiberg

Pour en arriver à ces résultats, les auteurs de ces travaux publiés en 2008 dans la revue Human Genetic ont analysé l’ADN de personnes aux yeux bleus vivant dans plusieurs pays, de la Jordanie au Danemark. afin d'en établir l'origine.

La mutation des yeux bruns au bleu ne représente ni une mutation positive ni une mutation négative.

C'est l'une des nombreuses mutations telles que la couleur des cheveux, la calvitie, les taches de rousseur et les grains de beauté, qui n'augmentent ni ne réduisent les chances de survie.

« Cela montre simplement que la nature mélange constamment le génome humain, créant un cocktail génétique de chromosomes humains et essayant différents changements », souligne le Pr Eiberg.

Plus d'articles

Commentaires