Retour

L'« orphelin politique » Paul St-Pierre Plamondon briguera la direction du PQ

La course à la direction du Parti québécois ne se limitera finalement pas à des membres actuels du caucus. L'avocat et essayiste Paul St-Pierre Plamondon, fondateur du mouvement des orphelins politiques, sera aussi de la partie.

L'homme de 39 ans confirmera ses intentions au cours d'une conférence de presse qui aura lieu vendredi, à 10 h, au parc Émilie-Gamelin, à Montréal. Il deviendra le cinquième candidat à briguer la direction du parti souverainiste, après Véronique Hivon, Alexandre Cloutier, Jean-François Lisée et Martine Ouellet.

M. St-Pierre Plamondon est connu pour avoir cofondé en 2008 le groupe de réflexion Générations d'idées, une organisation sans but lucratif et non partisane destinée à offrir une tribune aux jeunes de 20 à 35 ans. Il en a été le président pendant cinq ans.

En octobre 2014, il a lancé l'essai Les orphelins politiques, où il argue que la génération Y, dégoûtée à la fois par la corruption régnant sous le gouvernement Charest et par l'obsession référendaire des péquistes, ne se retrouve pas dans les partis politiques actuels.

Il y plaide en faveur d'un mouvement de gauche modéré porté par une élite intellectuelle et économique qui défendrait le progrès social en misant notamment sur l'éducation publique et la promotion du français pour rassembler la nation québécoise.

Ce mouvement, destiné à rassembler tous ceux qui sont déçus par la politique au Québec, a tenu un premier rassemblement à Montréal le 19 avril.

En avril dernier, M. St-Pierre Plamondon s'est aussi joint au comité de suivi des recommandations de la commission Charbonneau, qui est parrainé par la Ligue d'action civique et Transparency International. Cet engagement sera à préciser dans la mesure où ce groupe d'experts s'est déclaré « non partisan ».

L'avocat a longtemps été vice-président du cabinet Delegatus, qu'il a finalement quitté à l'automne 2015. Il est également connu pour ses interventions à la défunte émission BazzoTV à Télé-Québec.

Cloutier et Hivon accueillent St-Pierre Plamondon dans la course

« C'est une bonne nouvelle, a déclaré le député Alexandre Cloutier qui s'est également lancé dans la course à la chefferie. Ça veut dire qu'il voit le renouveau. Il voit le vent de changement qui s'installe au Parti québécois et qu'il a toute sa place au sein de notre formation politique. »

Véronique Hivon, une autre candidate à la direction du PQ, a montré la même ouverture à la candidature de M. St-Pierre Plamondon. « C'est pas banal, avance-t-elle. C'est quelqu'un qui, il y a quelques semaines à peine, parlait de former un mouvement politique parce qu'il ne voyait pas beaucoup de ciel bleu dans l'horizon politique et qui, là, est prêt à joindre le Parti québécois. »

Le successeur de Pierre Karl Péladeau sera choisi par les membres du parti le 7 octobre.

Plus d'articles

Commentaires