Retour

L'ouragan Harvey coûtera plus de 100 milliards de dollars, selon le gouverneur du Texas

Pendant que la tempête tropicale Harvey poursuit sa progression en Louisiane, au Texas, où de vastes zones urbaines et côtières sont inondées, le gouverneur de l'État, Greg Abbott, estime que le Trésor américain devra débourser « bien au-delà » des 100 milliards de dollars qu'il avait débloqué en 2005 à la suite de l'ouragan Katrina.

Lors d'un point de presse sur la situation qui prévaut dans son État frappé de plein fouet par l'ouragan Harvey depuis vendredi dernier, le gouverneur Greg Abbott a expliqué que l'ampleur des dégâts et inondations causés par la tempête est telle que le gouvernement fédéral devra prévoir une somme bien supérieure, selon lui, aux 100 milliards de dollars que Washington avait injecté en 2005 pour répondre aux besoins de la population et reconstruire les infrastructures détruites part l'ouragan Katrina.

Or, selon Alex Amparo, de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA), seuls 35 millions de dollars ont été versés jusqu'ici aux sinistrés qui ont déposé plus de 195 000 demandes d'aide aux autorités gouvernementales.

Pour l'instant, la majorité des ressources gouvernementales sont destinées à secourir les sinistrés et à leur founir une aide de première nécessité, ont expliqué les autorités. « Nous avons plus de 230 refuges ouverts au Texas, hébergeant plus de 30 000 personnes », a précisé Brock Long, directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (FEMA).

Selon les autorités, environ 30 % du comté de Harris, qui inclut la ville de Houston, serait actuellement sous l'eau. Entre 30 000 et 40 000 habitations seraient endommagées ou détruites, selon un bilan provisoire.

Mais il n'y a pas que le secteur de Houton d'inondé, rappelle le directeur de la FEMA, plus d'une cinquantaine de comtés sont touchés par des inondations, principalement dans les zones côtières de l'État.

Pour le moment, les autorités envisagent de déplacer les ressources et les secours vers la Louisiane au fur et à mesure que la tempête poursuit sa route vers l’est, entraînant avec elle des pluies diluviennes.

Le niveau de précipitations sur la région s'élevait mardi après-midi à 131,78 cm, un niveau jamais atteint auparavant lors du passage d'une tempête sur le territoire continental des États-Unis. Le précédent record remontait à la tempête Amelia en 1978, avec 120 centimètres mesurés à Medina, au Texas.

Le record absolu de pluie sur le territoire américain a été enregistré sur l'île de Kauai, à Hawaï, où on avait mesuré 130 centimètres de pluie lors du passage du cyclone Hiki, en 1950. Hawaï est devenu officiellement un État américain neuf ans plus tard.

L'état de la situation à Houston

Un tiers du comté de Harris, qui englobe Houston et dont la surface représente près de 15 fois celle de l'île new-yorkaise de Manhattan, est sous les eaux, selon le Houston Chronicle. Il faudra sans doute plusieurs jours pour voir l'eau se retirer.

Le maire de Houston, Sylvester Turner, a instauré un couvre-feu nocturne, de minuit à 5 h, afin de prévenir les pillages dans les maisons abandonnées.

Le couvre-feu sera maintenu jusqu’à nouvel ordre, selon le maire, qui dit craindre des pillages. Un sentiment partagé par les habitants qui ne sont pas au bout de leurs peines.

Le chef d'état-major de la police, Acevedo, a déclaré pour sa part que les contrevenants seraient recherchés et arrêtés.

Plus de 24 000 soldats de la garde nationale ont par ailleurs été déployés sur le territoire texan pour venir en aide au civils et aider les autorités civiles à maintenir l'ordre.

Au tour de la Louisiane maintenant

La puissante dépression qui s’accroche aux côtes du sud des États-Unis depuis une semaine a touché terre dans l’État de la Louisiane mercredi matin, à l'ouest de la ville de Cameron, selon le Centre national des ouragans.

La tempête tropicale doit ensuite se déplacer vers l'est, en direction de La Nouvelle-Orléans, qui a ironiquement souligné mardi le douzième anniversaire du passage de l'ouragan Katrina, qui avait inondé 80% du territoire de l'État, en 2005.

Depuis qu’il a touché terre une première fois sur les côtes du Texas, vendredi soir, près de Corpus Christi, à quelque 350km au sud de Houston, Harvey a fait au moins 30morts, des dizaines de milliers de sans-abri et des dégâts estimés à plusieurs dizaines de milliards de dollars, soit l'une des catastrophes naturelles les plus coûteuses de l'histoire des États-Unis.

Quatre membres d'un groupe de bénévoles auraient également disparu au moment où ils s’employaient lundi à sauver leurs voisins dans la région de Northshore. Ils auraient été électrocutés, selon un journal local.

Plus d'articles

Commentaires