Retour

La banque alimentaire musulmane, plus qu'un organisme de distribution d'aliments

Cela fait bientôt un an que les premiers réfugiés Syriens sont arrivés en Colombie-Britannique. Des 25 000 Syriens accueillis au Canada, 1700 se sont installés dans la région de Vancouver. Plus de 40 % d'entre eux ont trouvé refuge à Surrey et certains se sont tournés vers la banque alimentaire musulmane de cette municipalité, créée en 2010.

Comme tous les matins de la semaine, Marfat, employée de la banque alimentaire musulmane à Surrey, prépare des sacs et des boîtes de nourriture qui seront distribués aux personnes dans le besoin. Chaque mois, près de 600 familles bénéficient ainsi de l'aide de l'organisme.

Les clients de la banque alimentaire sont des hommes, des femmes et des enfants d’ici et d'un peu partout dans le monde, mais nombreux viennent de Syrie, un pays qu’ils ont fui pour venir se réfugier au Canada. Un changement de vie violent doublé d’un changement tout aussi brutal de contexte. Ces familles ont certes besoin de vivres et de couvertures, mais elles cherchent surtout du réconfort.

Marfat, employée de la banque alimentaire musulmane, explique que les boîtes données aux familles contiennent de « la nourriture qu'ils connaissent et qu'ils aiment. Ils n'ont pas besoin de demander ce qui s'y trouve. Ils savent que c'est la même chose qu'en Syrie ». Pour Marfat, un petit paquet d'épices du Moyen-Orient constitue une manière de leur apporter des repères dans un nouveau lieu qui n'en a plus pour eux.

Pour le directeur et fondateur de la banque alimentaire, Azim Dahya, l’organisme transcende sa fonction première de distributeur d'aliments non périssables. Il indique que « la nourriture, les vêtements, les articles de toilette ou pour bébés représentent seulement une petite partie de ce que la banque propose ». Par exemple, des cours d'anglais sont dispensés au sein de l'organisme. Les employés sont aussi habilités à orienter au mieux les familles vers le soutien administratif ou psychologique adéquat.

Des activités sont également régulièrement organisées pour faciliter l’Intégration des nouveaux arrivants au sein de leur nouvelle communauté d’accueil. Une équipe de soccer mixte a notamment été montée. Une manière d’apporter un peu de joie et d’amusement aux réfugiés, tout en renforçant les liens sociaux nouvellement créés.

Depuis l'arrivée des premiers Syriens à Surrey il y a un an, la demande a doublé et la banque alimentaire a dû déménager dans un hangar plus grand pour continuer à soutenir les familles dans le besoin. M. Dahya estime même qu'avec l'arrivée prochaine des nouveaux réfugiés la demande va probablement doubler d’ici l'an prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine