Retour

La bâtonnière du Québec met en demeure deux quotidiens

Nouvel épisode dans l'affaire de la bâtonnière du Québec. Lu Chan Khuong met cette fois en demeure les quotidiens La Presse et Le Soleil de publier une rétractation et des excuses, pour avoir conclu dans un article paru samedi, qu'elle avait commis un vol dans un magasin Simons, en avril 2014, une conclusion qu'elle estime « loufoque, biaisée et diffamatoire ».

La mise en demeure envoyée par l'avocat de la bâtonnière réclame aussi que les quotidiens retirent de leur site Internet une déclaration assermentée de Lu Chan Khuong obtenue illégalement, selon son avocat.

Mme Khuong est suspendue de sa fonction depuis le 1er juillet dernier en lien avec cette affaire. L'avocate de Québec soutient avoir été victime d'une simple distraction dans un magasin de Laval et s'est prévalue du Programme de traitement non judiciaire des infractions criminelles, si bien qu'aucune accusation n'a été portée.

Cette information n'a pas été divulguée au Barreau lorsque l'avocate a été élue à la tête de l'ordre professionnel en mai dernier. Mme Khuong conteste sa suspension et a déposé une requête alléguant que les administrateurs de l'institution ont agi de mauvaise foi en demandant sa destitution.

Plus d'articles

Commentaires