EXCLUSIF - Cinq ans après sa fondation, la Coalition avenir Québec veut dissiper toute ambiguïté sur sa position constitutionnelle. Radio-Canada a appris que le chef de la CAQ, François Legault, proposera à ses militants d'incorporer formellement à son programme politique un article définissant clairement la position du parti.

Sebastien Bovet

  Un texte de Sébastien Bovet

Depuis cinq ans, un constat hante la Coalition avenir Québec et suscite les railleries de ses adversaires.

Au départ, la CAQ voulait rester à l'écart du débat constitutionnel des 40 dernières années entre fédéralistes et souverainistes. Elle est par la suite devenue nationaliste en revendiquant des pouvoirs du gouvernement fédéral, tout en prônant le maintien du Québec dans le Canada.

Pour mettre fin aux moqueries et clarifier les choses, la Coalition avenir Québec s'inspirera du Parti québécois en adoptant un « article 1 » dans son programme politique, soit une affirmation fondatrice de la vision caquiste, en référence à l'article du programme du PQ qui énonce son objectif de réaliser la souveraineté du Québec.

Avec un « article 1 » aux accents nationalistes et identitaires, le parti de François Legault pense réussir à convaincre à la fois les péquistes et les libéraux déçus.

La proposition sera soumise aux membres de la CAQ la fin de semaine prochaine, à l'occasion du congrès du parti à Drummondville.

Plus d'articles