La Coalition avenir Québec (CAQ) a dévoilé samedi son nouveau logo bleu dans le cadre de son conseil général qui se tient à Laval en fin de semaine. 

Pour symboliser son nouveau virage nationaliste, le parti renonce à sa mosaïque éclatée multicolore qui l'identifiait depuis sa fondation en 2011.

Le nouveau logo décline simplement l'acronyme du parti, CAQ, en majuscules, en cyan, un bleu clair, avec une fleur de lys schématisée dans l'ovale du Q. Le Q a la forme d'une bulle de communication. Le bleu signifie que le parti prend une position « résolument autonomiste, nationaliste, non souverainiste », a indiqué le président de la CAQ, Stéphane Le Bouyonnec.

Lors de ce conseil, le chef de la CAQ, François Legault, a discuté de la voie « nationaliste » qu'entend prendre sa formation. Faisant allusion au peu d'appuis obtenus par le Bloc québécois aux dernières élections fédérales, M. Legault a déclaré que « la voie nationaliste était la seule option ayant la capacité de rallier suffisamment de Québécois pour doter le Québec des moyens de ses ambitions. »

Selon le chef caquiste, le fait que quatre Québécois sur cinq aient décidé de tourner le dos au parti de Gilles Duceppe indique que le nationalisme des Québécois « se recomposera à l'extérieur du Parti québécois et du Bloc québécois ».

Il a la conviction que le projet nationaliste est « mûr pour une refonte majeure » et que c'est son parti qui saura le porter. 

« La première étape, ce sera via des ententes bilatérales, avec le gouvernement fédéral, pour aller chercher des pouvoirs en matière de langue, en matière d'immigration, en matière de culture. L'étape de la reconnaissance à l'unanimité du Québec comme nation, ce sera la dernière étape », a-t-il dit lors d'un point de presse.

M. Legault nie par ailleurs qu'il y ait une crise dans sa formation avec les départs récents de quelques députés à la CAQ, Sylvie Roy et Gérard Deltell. Selon lui, son parti traverse une « période de transition », mais il arrive « à maturité. »

Un document truffé de fautes

Le dévoilement du logo, en après-midi, était accompagné d'un document de présentation, intitulé « Un Québec ambitieux », transmis par erreur aux journalistes.

Le logo y est décrit comme suit : « Notre logo est un accronyme (sic) de Coalition avenir Québec, dessiné dans un style classique évoquant la force et la détermination que nous avons bâti (sic) depuis 2011. Simple et puissant à la fois, le logo reflète parfaitement l'image de l'ambition et de l'espoir que nous avons pour un Québec plus moderne qui inspire confiance auprès de tous les citoyens tout en demeurant ambitieux et ouverts (sic) sur le monde. »

Plus loin on peut lire : « Bien qu'il soit un simple logo, nous devons traiter gentiment (sic). Les pages suivantes couvrent l'utilisation correcte pour assurer le logo (sic) regarde toujours son meilleur (sic). »

En point de presse pour expliquer la nouvelle image du parti, le président de la CAQ, Stéphane Le Bouyonnec, a dit aux journalistes qu'il n'était pas au courant des coquilles.

Un porte-parole de la CAQ a par la suite précisé qu'il ne s'agit pas d'un document officiel. Le fichier en question ne devait pas se retrouver sur la clé USB remise aux représentants des médias, a-t-il poursuivi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine