Retour

La cause de Joshua Boyle est remise au 15 janvier

La cause de l'ex-otage canadien Joshua Boyle a été reportée au 15 janvier. M. Boyle a brièvement comparu devant le tribunal lundi à Ottawa. Il reviendra devant la cour par vidéoconférence. L'homme fait face à une quinzaine de chefs d'accusation, dont deux d'agression sexuelle.

Son avocat a demandé une autre semaine pour se préparer à l'enquête de remise en liberté de son client.

L'accusé a été arrêté il y a une semaine jour pour jour.

Selon les documents présentés en cour, l’homme de 34 ans fait face à 15 chefs d'accusation, dont 8 pour voies de fait, 2 pour séquestration et 1 pour avoir poussé une personne à « consommer quelque chose de néfaste, c'est-à-dire de la trazodone », qui peut servir d'antidépresseur.

Les gestes reprochés auraient été posés entre le 14 octobre et le 30 décembre 2017, soit après le retour de la famille Boyle au Canada à la suite de sa libération.

L'accusé et sa famille ont été retenus en otages par les talibans pendant cinq ans.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité