Retour

La Colombie-Britannique connaît sa pire saison des feux de forêt

La Colombie-Britannique connaît sa pire saison des feux de forêt depuis que des données sont compilées à ce sujet.

Le porte-parole du service de lutte aux incendies de forêt de la province, Kevin Skrepnek, dit que 894 941 hectares de terre ont brûlé depuis le 1er avril. Il s’agit d’une superficie plus grande que les 855 000 hectares qui étaient partis en fumée en 1958, une année jusque-là record.

La lutte aux incendies de forêt a coûté 309 millions de dollars pour cette saison, une somme qui se rapproche du montant de 382 millions de dollars dépensés en 2009, lorsque la Colombie-Britannique avait aussi connu des incendies importants.

Environ 6000 personnes sont évacuées en raison des feux et 28 ordres d’évacuation restent en vigueur. De plus, 32 000 Britanno-Colombiens résident dans des secteurs touchés par des alertes d’évacuation, ce qui signifie qu’ils doivent être prêts à quitter rapidement leur maison. Au plus fort des feux, la province comptait quelque 45 000 évacués.

Les conditions sont encore propices pour que la saison des feux se poursuive. Le sol est sec dans de nombreuses régions et la pluie n’est pas prévue. « Le message clé est, malheureusement, que pour la majeure partie du sud de la province, il n’y a pas de pluie de prévue en ce moment. Nous avons vu les températures baisser un peu, mais la pluie que nous avons connue cette fin de semaine n’a donné qu’un peu de répit », soutient M. Skrepnek.

Les prévisions météorologiques laissent entrevoir du vent cette fin de semaine, ce qui pourrait alimenter des feux de forêt, selon lui.

Les autorités rappellent aussi aux Britanno-Colombiens de faire preuve de prudence pour éviter de déclencher de nouveaux incendies.

Plus d'articles

Commentaires